BOOK CORNER #15: WHAT ME WORRY

En survolant le livre d’Andrew Kuo, on pourrait croire à un traité de géographie physique ou d’études démographiques poussées, tant les diagrammes, camemberts et autre graphiques rivalisent de couleur pour restituer les divers possibles qui composent le réel. 

 

lire la suite

Mais ce serait sans lire les titres : « Some things I’m scared of on Nov. 2007 », « Making myself feel better for waking up at 12:21 PM » ou encore « Every hour of Friday may, 2, 2008 ». Bien sûr, ce sont les réponses qui composent le graphique qui sont drôles, poétiques ou simplement intimes. Andrew Kuo raconte toujours une histoire, associant l’aridité d’une forme avec la sensibilité des options. C’est encore son quotidien qui sert de matériau dans une collection d’emails envoyés, mêlant la forme la plus impersonnelle au plus intime. Sa peinture est tantôt naïve, tantôt abstraite et ses sculptures semblent tout droit s’être échappées de ses graphiques. What me worry est un panorama complet de son travail, sauf peut-être des chroniques musicales qu’il rédige toujours pour le New York Times.

 


 

 

What me worry – Andrew Kuo, de Kelefa Sanneh, 2010, 208 p. Ed. Damiani / Standard Press.
Kenzo, 60, rue de Rennes, Paris.