CAROL ET HUMBERTO - Kenzine, le blog officiel de Kenzo

Vous lisez les posts de la section : CAROL ET HUMBERTO voir tous les posts

Load previous posts

 

Carol et Humberto ont créé une playlist exclusive pour le magazine HERO. Jetez une oreille à ce qui tourne en boucle au studio !

lire la suite

2 On by Tinashe
Two Weeks by FKA Twigs
Chandelier by Sia
Down On My Luck by Vic Mensa
Partition by Beyoncé
Summer Fling by Willow Smith
You & Me (Flume Remix) by Disclosure feat. Eliza Doolittle
Trigger by Maluca Mala
Klapp Klapp by Little Dragon
Thirsty by Mariah Carey
Melba’s Call by BOK BOK feat. Kelela
Shades Of Cool by Lana Del Rey
Problem by Ariana Grande feat. Iggy Azalea

KENZINE a rencontré Carol et Humberto au festival de Hyères à la veille du vernissage de l'exposition KENZO FOREVER, NO?

lire la suite

KENZINE : Humberto, Carol, vous présidez le jury mode pour le Grand Prix de Hyères. Qu’est-ce que cela représente pour vous ?


H : C’est très excitant, nous sommes ici pour représenter non seulement KENZO mais aussi Opening Ceremony et c’est vraiment passionnant de participer à toutes les étapes du festival : rencontrer non seulement tous ces jeunes designers, mais aussi tous ces jeunes photographes, avec  la possibilité de s’entretenir avec eux individuellement.
C : Avoir la possibilité d’entendre les histoires de ces jeunes designers lorsqu’ils présentent leur collection est une expérience unique. C’est un sentiment complètement différent que de découvrir une collection à travers un lookbook ou seulement quelques pièces.


: Qu’attendez-vous avec le plus d’impatience ce week-end à Hyères?


C : Tellement de choses ! Aujourd’hui les dix designers nous ont montré leur collection et puis c’est formidable de travailler avec le jury qui a été choisi et de voir toutes les autres facettes de ce festival, comme la sélection des photographes en compétition. C’est aussi l’occasion de rencontrer tous ceux qui sont venus du monde entier pour être présents.
H : C’est la première fois que nous venons ici, tout comme les autres membres du jury, et nous prenons beaucoup de plaisir à faire partie de cette tradition du festival que Jean-Pierre Blanc a créé il y a vingt-neuf ans.


K : Quel conseil donneriez-vous aux dix finalistes, ainsi qu’aux autres designers ?


H : J’encouragerais les jeunes designers à envisager leur carrière dans son ensemble. Préparer le design d’une collection et sa présentation est incroyablement grisant mais il faut aussi penser à ce qui vient après, qu’ils souhaitent essayer de se lancer seuls, ou bien qu’ils veuillent trouver une place dans une autre maison.
: Je leur conseillerais également de rester informés et ouverts au monde. Il se passe tellement de choses partout, c’est primordial que votre histoire soit unique. Rester curieux aide à atteindre ce but.


K : Le jury qui vous entoure est incroyablement éclectique et réunit des experts de plusieurs disciplines. Est-ce là la façon dont vous envisagez la mode, un dialogue permanent entre plusieurs cultures ?


H : Nous avons décidé de réunir dans le jury des personnes différentes parce que le plus intéressant dans la mode, c’est l’échange, c’est la communauté que nous avons rassemblée autour de nous. Nous sommes tout à fait convaincus qu’une critique constructive ne vient pas seulement d’une perspective estampillée ‘mode’, l’art, la musique, le voyage, le cinéma, il n’y a pas de limite à ce qui nous inspire. Pour être franc, tous nos projets émanent de conversations que nous avons entre nous ou avec quelqu’un avec qui nous travaillons.


K : Quelques mots sur l’exposition KENZO FOREVER, NO? Nous pouvons y admirer des paires de looks issus des archives de la maison, qui sont installées ici sur des plates-formes pivotantes, en face de looks issus de vos propres collections. Depuis les imprimés cloud et fish jusqu’aux rubans et au color block, ce sont des codes de la maison qui ont été établis par Kenzo Takada. Sont-ils très importants à vos yeux ?


H : Tout à fait. Lorsque Carol et moi avons rejoint KENZO, nous avons proposé notre propre interprétation du style de la maison. Nous avions le sentiment que KENZO avait un véritable impact sur le monde. Nous voulons montrer à travers cette exposition quelques éléments fondamentaux de la marque KENZO et les mettre en regard de ce qu’ils représentent pour nous et pour KENZO aujourd’hui.
C : En ayant les deux côte à côte, c’est vraiment incroyable de voir à quel point Kenzo Takada était innovant et révolutionnaire pour son époque lorsqu’il travaillait dans les années soixante-dix et quatre-vingt. Plus que tout, les installations binaires que nous proposons sont une façon de renforcer l’ADN de la maison et de montrer que nous sommes constamment tournés vers l’avenir.
H : L’innovation et la technologie sont essentielles dans notre processus de création. Je regarde toujours vers l’avant et je me focalise sur le futur. C’est de cette façon que nous allons emmener KENZO vers l’avenir.


KENZO FOREVER, NO? est ouvert au public à la Villa Noailles de Hyères jusqu'au 29 mai.


Villa Noailles
Montée de Noailles
83400 Hyères

Il y a un an : Humberto et Maurizio sur le shooting de la campagne KENZO automne-hiver 2013 !

lire la suite

Voir la campagne en cours ici.

Retour sur les 90s de Carol et Humberto qui ont inspirés la collection cet été : Carol répond à 20 questions d'il y a 20 ans !

lire la suite

1. Quelques mots sur ta première soirée avec Humberto ? Le jour où j'ai rencontré Humberto... J'ai tout de suite su que c'était le début de pas mal d'aventures ensemble. Le soir où je l'ai rencontré il m'a convaincue de sortir danser en pyjama.

2. L'album que tu amènerais sur une île déserte si tu n'avais le droit de n'en prendre qu'un seul ? L'album de Cocteau Twins "Heaven or Las Vegas"

3. Ton teenage movie préféré ? 'Some kind of wonderful' de John Hughes

4. Ta série télé préférée? A different world

5. Ton magazine culte ? ID magazine

6. Comment définierais-tu ton style ? Un mélange de sportswear et de féminité

7. Quel est ton vêtement ou accessoire le plus extravagant ? Les Margiela basses avec le talon caché

8. Est-ce que tu as un piercing? Uniquement mes oreilles

9. Un tatouage? Non

10. Cite trois artistes qui influencent ta vie tous les jours ? Wayne Thiebaud, Bob Marley, Ed Ruscha

11. Quel est ton job de rêve ? Ecrire sur les voyages

12. Où aimerais-tu habiter pour la seconde moitié des 90s? Londres

13. La dernière tehcnologie qui a changé ta vie ?  les e-mails !

14. Quelque chose que tu aimerais essayer cette année ? La chute libre

15. Où aimerais-tu voyager cet été ? En Amérique du Sud

16. Comment aimerais-tu contribuer à changer le monde ? Ne jamais juger et toujours donner une chance aux gens.

17. Est-ce que tu peux nous parler d'un jour qui a compté pour toi cette année ? Le jour où j'ai rencontré Humberto !

18. Cette année j'ai passé trop de temps à... Travailler. J'aimerais m'amuser un peu plus.

19. Que te vois-tu faire dans 20 ans ? Faire quelque chose que j'aime, une chose pour laquelle je serais douée et où j'apprendrais chaque jour plus.  

20. Comment envisages-tu 2014 ? Peut-être que le voyage dans le temps sera normal ?
 

Cette semaine, nous vivons de longues journées, en vue de la nouvelle vague californienne qui doit frapper notre show printemps-été ce dimanche. Dans le studio, c'est le calme avant la tempête et le nouvel album de Mazzy Star, l'incarnation de la musique californienne nonchalante, tourne en boucle.

 

 

lire la suite

17 ans sont passés depuis leur dernier album, "Among My Swan" sorti en 1996 et ce nouvel album rassemble des morceaux enregistrés au fil des ans depuis. Il mêle du blues psyché, de la slide guitare que l'on retrouvait déjà sur "She Hangs Brightly" en 90 et qui le rendait si cool, des sons d'orgues à vous briser le coeur, typiques de l'album "Among My Swan" et, de façon plus surprenante, des sons plus raffinés et élégants aussi. Le nouveau single de l'album - "California" - rend hommage à l'état où nous avons grandi, et d'où viennent aussi les Mazzy Star. On peut sentir cette brise salée et réconfortante qui vient du Pacifique jusqu'au sommet des collines et nous donne des frissons sous le soleil brûlant du désert. Seuls L.A. et Mazzy Star peuvent nous faire ressentir ça !

 

"En France, nous avons la chance de pouvoir faire un break assez long pour les vacances d'été et, en général, pour nos vacances on opte souvent pour une petite aventure. C'est dans cet esprit qu'on a choisi Ho Chi Minh City, au Vietnam, pour aventure surtout culinaire ! 

lire la suite

Difficile de trouver cuisine plus variée, inventive et délicieuse que la cusine vietnamienne dont on aime tous les plats ! (Même la bière est dingue ! Hum... La 333 d'Hanoi !). A Ho Chi Minh City on a exploré les marchés où on a eu tout le temps de chercher les meilleurs pho et rouleaux de printemps ou les meilleures soupes de lotus en dessert ! En plus de manger, on a quand même exploré la rivière et visité un temple flottant impressionnant (photo ci-contre), entièrement décoré de morceaux de poterie brisés".

Humberto

Tout au long de l'été Humberto nous a envoyé des cartes postales de ses voyages. La première vient tout droit d'Angkor.


 

lire la suite

"En France, nous avons la chance de pouvoir faire un break assez long pour les vacances d'été et, en général, pour nos vacances on opte souvent pour une petite aventure. C'est dans cet esprit qu'on a choisi le Cambodge pour explorer les ruines de la ville d'Angkor : "la plus grande série piétonne du monde" - 1000 mêtres carrés si l'on en croit notre guide. On peut voir partout des temples longtemps perdus dans la jungle, dont le principal - Angkor Wat - toujours selon notre guide, est le monument religieux le plus grand au monde. On s'est pris à imiter Angelina Jolie dans Tomb Raider, explorant des douzaines de temples, étudiant avec précision les sculptures et leurs histoires".

Humberto

Un de nos potcasts préférés, This American Life, vient d'atteindre son 500è episode. 

lire la suite

Comme ils l'ont eux-mêmes fait remarquer, pour certaines radios ce n'est pas grand chose. Mais pour eux, c'est l'accomplissement de 17 ans de boulot, chaque épisode demandant des mois de travail, pour que ce portrait crossover de la société américaine (mais ça aurait pu s'appliquer à presque n'importe quelle société) soit subtil et savoureux. Au fil du temps, on a ri et pleuré avec eux, inspirés sans cesse par leur travail et toutes ces petites (et grosses) voix de l'ombre ou ces détails de la vie qui passent d'ordinaire inaperçus. Pour marquer cet anniversaire, ils ont préparé un épisode génial qui met en valeur les meilleurs moments des 499 épisodes précédents, un source infinie où puiser pour obtenir un aperçu éclectique mais fidèle de ce que peut être ce show. Joyeux 500è épisode !

L'épisode est en écoute ici : http://www.thisamericanlife.org/radio-archives/episode/500/500

 

 

 

 

Ca fait des années qu'on meurt (littéralement) d'envie de voir un nouveau film de notre réal préféré : Guillermo del Toro. "Pacific Rim", qui est sorti le week-end dernier met à l'honneur notre amie Rinko Kikuchi, qui est également l'égérie de la nouvelle campagne KENZO. 

lire la suite

Guillermo del Toro, le réalisateur du "Labyrinthe de Pan", a rendu ici un hommage vraiment drôle à notre monstre géant japonais préféré, aux films de robots et aux dessins animés des années 70, 80 et 90, comme "Godzilla", "Ultraman" et "Neon Genesis Evangelion" (l'un de nos préférés). L'échelle de l'action et la beauté du monde tel que le dépeint del Toro dans le film retranscrivent vraiment la magie de ses références, l'amenant à niveau supérieur, avec une photographie très belle soutenue par des effets spéciaux en pagaille. On est vraiment très fiers de la prestation de Rinko et on vous recommande chaudement le film pour une après-midi imbattable et excitante!

 

Dans le quartier où l'on habite, à Paris, un long projet de réaménagement de la Place de Republique a été mis en place. 

lire la suite

Tout autour du Monument à la République des frères Morice (une statue de Marianne entourée des allégories de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité), il y a eu des palissades élevées durant des années... Jusqu'à ce que finalement, cet été, les murs tombent et que la place ré-ouvre. La plupart des voies ont été redessinées et la grande majorité de l'espace dédié à une dalle de pierre gigantesque où les skaters locaux, les lecteurs et les amateurs de potins du jour peuvent venir satisfaire leurs hobbies favoris au soleil, en jouissant d'une très jolie perspective.

C'est une vraie plus-value pour notre quartier - on vous y verra lors de nos jours de congé !