JUNGLES IN PARIS #2: DEYROLLE - Kenzine, le blog officiel de Kenzo

Vous lisez les posts de la section : Carol and Humberto voir tous les posts

Load previous posts

"Nous sommes particulièrement fiers d’annoncer le partenariat conclu avec la célèbre ONG Blue Marine Foundation (BLUE) qui œuvre pour la protection des milieux marins. Nous avons tous deux grandi au bord de l’océan Pacifique qui baigne les plages de notre Californie natale. Et, s’il est une cause qui nous tient vraiment à cœur, c’est de toute évidence la protection de la vie marine. La collection KENZO printemps-été 2014 est un appel du large, une pêche miraculeuse d’inspirations livrées par le rivage. Avec elle, nous signons notre mobilisation et celle de KENZO derrière l’une des meilleures équipes d’éco-acteurs au monde pour lutter contre la pollution des mers, la surpêche et la destruction de la vie marine. La détérioration des océans n’est pas une fatalité, mais un défi mondial encore possible à relever.

lire la suite

Nous avons vingt ans pour renverser la tendance : l’action et l’engagement de chacun seront décisifs. Fondée en 2010 par l’équipe du documentaire plusieurs fois primé « The End of the Line : L’océan en voie d’épuisement », BLUE s’est engagée à sanctuariser 10% des océans de la planète à l’horizon 2020. Sa méthode ? Développer un réseau de réserves marines et de compagnies privées aux solutions innovantes. L’organisation compte déjà à son actif plusieurs zones protégées d’importance majeure, de l’Archipel des Chagos dans l’Océan Indien – plus grande réserve marine sanctuarisée au monde – à l’Atoll de Turneffe, au large de Belize, principal fragment encore non protégé de la deuxième barrière de corail de notre planète. Avant la création de BLUE, à peine 1% des océans étaient protégés. Si ce chiffre a doublé en trois ans, beaucoup reste à faire… BLUE ne ménage pas ses efforts pour que les océans ne restent pas loin de nos yeux, de nos cœurs… Et de nos consciences. Pour que, génération après génération, les mers durablement nourricières procurent à tous un émerveillement toujours renouvelé.

 

Nous recherchions un partenariat avec une ONG visionnaire et porteuse d’un discours puissant sur la coexistence harmonieuse entre l’homme et l’océan. Lors de nos recherches, la Blue Marine Foundation s’est imposée comme une évidence. Nous soutenons de tout cœur leur objectif de créer des réserves de pêche durable et des zones marines sanctuarisées. Ce partenariat KENZO-BLUE  nous porte avec enthousiasme ; nous espérons sincèrement qu’il permettra une large prise de conscience de cet enjeu. »

 

Carol Lim et Humberto Leon

 

Pour accompagner les nombreuses initiatives de BLUE, KENZO a lancé une ligne de sweatshirts et de tee-shirts au slogan « No Fish No Nothing » disponibles dans les boutiques KENZO, sur le site kenzo.com (cliquer pour voir les modèles de la collection capsule pour femme ou pour homme) et chez des revendeurs participants.
 

Notre série "Jungles of Paris" prend fin aujourd'hui avec un dixième et dernier lieu inspirant qui complète notre quête des jungles parisiennes: le jardin d'Acclimatation.

 

Le Jardin d’Acclimatation, le plus ancien des parcs d’attractions de France, a été inauguré le 6 octobre 1860. Sa création résulte de la rencontre entre un projet urbanistique et une ambition scientifique. 

 

 

 

Images: J.P Baron, F. Grimaud, T. Dupaigne

lire la suite

Dans le cadre du « remodelage » de Paris, l’empereur Napoléon III veut doter Paris d’un parc paysager dessiné selon le modèle des jardins anglais de Hyde Park. Ce sera le Bois de Boulogne. À la même époque, le célèbre zoologiste Isidore Geoffroy Saint-Hilaire cherche un lieu où présenter une large variété d’animaux, car la ménagerie du Muséum du Jardin des Plantes ne suffit plus. L’objectif de la Société est de créer un jardin favorisant l’introduction, l’adaptation et la domestication d’espèces animales. Dès sa fondation, le Jardin d’Acclimatation est un lieu exceptionnel, car il est à la fois éducatif, scientifique et récréatif. Son succès est alors immédiat !

 

Avec la guerre, les serres ne sont plus chauffées, le nombre d'animaux décroît et la fréquentation diminue. Pour autant, le jardin tente de remédier à cette situation en privilégiant l’amusement. Il perd d’ailleurs son qualificatif de « zoologique », même si la ménagerie continue d’abriter des animaux sauvages. La présentation d’animaux et un cadre exotique ne suffisent plus à attirer un vaste public à la recherche des fortes émotions que lui procurent les nouveaux parcs d’attractions, comme Luna Park, situé depuis 1909 à la porte Maillot, ou Magic City, installé en 1911 en bord de Seine. Le Conseil municipal de Paris exhorte le Jardin à ne pas « dénaturer son caractère » et à demeurer ce qu’il est depuis l’origine, cette « promenade tranquille et agréable, attrayante, curieuse, instructive ». En 1926, les distractions modernes complètent donc le panorama des lieux.

 

 

 

Le Petit Train, la Rivière enchantée, les célèbres miroirs déformants, les manèges, la Grande Volière, la petite ferme, le théâtre de Guignol… c’est cette atmosphère particulière, connue de toutes les générations de Parisiens, qui fait la singularité et le succès du Jardin, devenu le troisième parc d’attractions français, avec 1,5 million de visiteurs par an.

Soucieux de conserver ses traditions, mais aussi de relever les défis de la modernité, le Jardin d’Acclimatation a mis récemment en place une politique d’animations et d’attractions gratuites visant à accueillir tous les publics. Priorité est également donnée au développement durable et à la biodiversité avec l’introduction de nouvelles espèces animalières, l’installation d’un rucher de 400 000 abeilles sentinelles ou encore la mise en service de locomotives électriques.

 

A l’occasion des Journées Particulières, le Jardin d’Acclimatation ouvrira gratuitement ses grilles et plusieurs de ses attractions le samedi et le dimanche de 10 h à 19 h. Ce week-end exceptionnel permettra également de faire découvrir la multitude des métiers qui, au sein et autour du Jardin d’Acclimatation, concourent à l’accueil d’un public toujours plus nombreux et diversifie. Les enfants pourront ainsi participer à de nombreux ateliers accompagnés par les animateurs du Jardin ainsi que par tous ceux, jardiniers, animaliers, vétérinaires, palefreniers, marionnettistes… qui auront à cœur de leur faire partager les coulisses de leur métier.

 

ACCES
En voiture : au départ de la porte Maillot, le Petit Train vous conduit
à travers bois jusqu’a l’entrée principale du Jardin d’Acclimatation.
En métro : ligne 1, station Les Sablons, sortie 2, puis prendre la rue d’Orleans,
l’entrée du Jardin d’Acclimatation est à 150 mètres.
En bus : 43, 73, 82, PC, 174 ou 244
Adresse :
Le Jardin d’Acclimatation
Carrefour des Sablons
Bois de Boulogne 75116 Paris
www.jardindacclimatation.fr

Après une semaine de travail et de shopping assez marrante à Tokyo, on a décidé qu'il était temps de prendre un bol d'air et d'expérimenter la campagne japonaise. Et quoi de mieux que de se rendre à Karuizawa, une petite ville magique de villégiature dans la préfecture de Nagano à peine à une heure de Shinkansen et dont les montagnes abritent des sources chaudes.

 

lire la suite

Nous sommes descendus dans le joli hôtel d'Hoshinoya Resort, construit autour d'une rivière sereine qui monte jusqu'aux murs du bâtiment et d'une source chaude naturelle autour de laquelle se niche un bain extérieur et intérieur. Nous avons eu la chance de pouvoir regarder encore une fois la neige tomber (voir notre première visite de Bruges), aussi rare soit-elle en avril et quelques heures plus tard tout était blanc et recouvert d'une couche de neige épaisse.

 

Bien qu'elle nous ait empêché de nous promener dans les montagnes et visiter le sanctuaire des oiseaux ou partir à la rencontre des écureils volants (personne n'attendait 20cm de neige), elle a rendu notre moment dans les bains absolument incroyable, avec les flocons qui tombaient sur nos têtes et l'eau qui nous réchauffait. Une expérience vraiment inoubliable!

Pour le dîner nous sommes allés en ville déguster des nouilles japonaises délicieuses. Peut-être les meilleurs que nous avons mangées depuis longtemps. Nous avons pris le petit déjeuner au restaurant de l'hôtel, un petite déjeuner japonais traditionnel avec du saumon fumé, du barracuda et du ragoût de tofu.

 

Le jour de repos idéal au Japon. Et lorsque nous sommes rentrés le lundi, nous étions parfaitement requinqués et prêts à attaquer notre dernier jour de shopping jusqu'à pas d'heure!

 

 

HOSHINOYA Karuizawa
Addresse:
Hoshino, Karuizawa-machi, Kitasaku-gun,
Nagano,389-0194
Tel: +81-(0)50-3786-0066 (8:00~21:00)

星のや 軽井沢
〒389-0194 長野県北佐久郡軽井沢町星野

Dans notre quête des plus jolies jungles urbaines parisiennes, nous avions visité la fameuse ménagerie du non moins fameux Jardin des plantes, dans le cinquième arrondissement. Maintenant que le printemps pointe le bout de son nez nous nous sommes dit qu'il était temps d'aller profiter de l'été sans fin du Jardin des Plantes dans ces magnifiques serres, pour prendre un peu d'avance.

lire la suite

Les quatre serres du jardin ont chacune un thème: la forêt tropicale, le desert, la Nouvelle Calédonie (une ancienne colonie Française) et l'histoires des plantes. 

Les quatre serres sont toutes gigantesques et emplies de plantes jusqu'au plafond et même si elle ne sont pas encore entièrement vertes ou fleuries ces jours-ci, elles sont déjà magnifiques et habités de rangées d'arbres et d'arbustes.

 

Et si vous visitez les serres dans les prochaines semaines, on nous a dit que le fabuleux Jardin des roses allait bientôt refleurir!

Le Jardin des Plantes est de loin l'un de nos endroits favoris à Paris. Sûrement l'un des meilleurs pour puiser l'inspiration de la jungle.

 

Le thème de la jungle a été la source d’inspiration principale des collections printemps-été 2013. Nous avons sillonné la Thaïlande rurale sur la piste de cette nature sauvage et luxuriante, mais tenté également d’en dénicher la trace dans notre vie de tous les jours, à Paris. Cette quête de jungle en milieu urbain – et donc d’endroits où renouer un peu avec la nature sauvage pendant nos pauses-déjeuners – nous a menés dans des lieux incroyables et inspirants. Le numéro #5 sur la liste est le musée du Quai Branly!

 


 

lire la suite

Le Musée du quai Branly n'est peut-être pas dans le top 5 des destinations touristiques parisiennes mais il mériterait de l'être. Le musée est entièrement dédié à l'art non -occidental, et possède une collection incroyable d'objets principalement anciens d'Afrique, Asie, Océanie et Amériques...rassemblés en France au cours des derniers cinq cent ans.

 

Et même si le musée est situé tout juste sous la Tour Eiffel, il est tout à fait possible de ne jamais le voir. Comme le dit le site du musée "le musée ne se révèle que peu à peu, et le visiteur devient un explorateur. Pour l'atteindre, il doit traverser un jardin ondulant dessiner pour créer une impression de verdure isolée et sauvage". La plus garnde partie de la façade est recouverte de façon spectaculaire d'une fine couche de plantes qui sont plantées à même le mur. Et l'extérieur est entouré par un autre jardin parisien, rempli de tant d'arbres gigantesques que l'on y retrouve l'énergie d'une jungle. Dehors comme dedans, c'est l'une de nos jungles urbaines préférées à Paris!

L'exposition dédiée au Philippines débute dans quelques jours et elle vous donne l'occasion de visiter le musée dès ce printemps!

"Philippines, archipel des échanges".

Du 9 avril au 7 juillet

Musée du Quai Branly

37, Quai Branly

75007 Paris

Dans le cadre de nos recherches pour les collections printemps-été 2013, la jungle a été notre inspiration principale. Nous sommes partis en Thaïlande pour un voyage rural afin de renouer avec cette nature sauvage mais nous avons également élargi cette quête à notre vie de tous les jours, à Paris. C'est ainsi qu'est née notre obsession pour les jungles urbaines: des endroits où nous pouvions retrouver un peu de nature et d'animalité pendant nos pauses déjeuners. Et finalement, nous avons trouvé des tas d'endroits étonnants et inspirants pour nous ramener à la nature. Le troisième sur la liste est la BNF aussi connue sous le nom de Bibliothèque François Mitterand.

 

 

 

lire la suite

Les bâtiment principaux du site de la BNF sont en forme de livres, des L tout en hauteur qui forment un carré et qui sont si explicitement modernes que personne ne pourrait imaginer la jungle qui se cache en leur centre. Entre les quatre tours et leur atriums, balcons et couloirs, se tient un jardin botanique qui compte des arbres gigantesques et des passages ou vous pourriez presque vous perdre, si vous n'aviez pas ces 4 immenses tours en ligne de mire. Le mieux est que l'on peut voir ce jardin de presque partout dans le bâtiment, et cela rend la lecture plus excitante et plus relaxante. Le meilleur endroit pour lire "Le Livre de la jungle"!


En ce moment il y a aussi une très belle expo photo: "Les 100 chef-d'oeuvres de la photographie" (jusqu'au 17 février), avec des oeuvres de Degas, Man Ray, ou Diane Arbus. Quel meilleur moment pour aller se perdre dans cette jungle?


BNF, 11 Quai François Mauriac 75013 Paris

 

Nous vous l'avions promis hier, voilà donc une seconde recette pour cuisiner notre produit de saison: l'huître.

Et cette fois, nous la tenons de la maman d'Humberto : Wendy.

 

lire la suite

La recette de Wendy pour garnir les huîtres :
Pour 4 personnes (environ une douzaine d’huîtres)

2 échalotes
1/4 d’oignon
1 morceau de gingembre
1 citron
60 ml de vinaigre de vin rouge
1 cuillère à café de miel

Hachez très finement les échalotes, l’oignon et le gingembre. Pressez le citron dans un bol, ajoutez les légumes hachés, puis le vinaigre et le miel. Enfin, à l’aide d’une cuillère, déposez la sauce sur les huîtres préalablement ouvertes, à l’intérieur de la coquille. Il ne vous reste plus qu’à déguster ces savoureuses huîtres maison!

 

Avis aux groumands: Wendy reviendra désormais deux fois par mois nous livrer ses secrets culinaires!

 

 

Dans le cadre de nos recherches pour les collections printemps-été 2013, la jungle a été notre inspiration principale.

Nous sommes partis en Thaïlande pour un voyage rural afin de renouer avec cette nature sauvage mais nous avons également élargi cette quête à notre vie de tous les jours, à Paris. C'est ainsi qu'est née notre obsession pour les jungles urbaines: des endroits où nous pouvions retrouver un peu de nature et d'animalité pendant nos pauses déjeuners. Et finalement, nous avons trouvé des tas d'endroits étonnants et inspirants pour nous ramener à la nature.

La semaine dernière nous vous avons présenté la Ménagerie du Jardin des Plantes.
Le second lieu sur notre liste est DEYROLLE.

 

lire la suite

1 2 3 4 5 6