LES DIEUX TIGRES #1: DURGA - Kenzine, le blog officiel de Kenzo

Vous lisez les posts de la section : Patrick Wilson voir tous les posts

Load previous posts

Lorsque nous avons dessiné la collection Automne-Hiver 2013, nous avons passé beaucoup de temps à observer des yeux, à faire en sorte que nos imprimés et broderies reprenant ce motif soient parfaits, obsédés par la possibilité de tout ce que nous pouvions couvrir par ces yeux. À un moment donné, comme Yayoi Kusama et ses pois, nous avons commencé à voir des yeux tout recouvrir, tout envahir, y compris nos rêves. 

lire la suite

Nous avons vite compris que voir des yeux dans nos rêves ne voulait pas simplement dire que nous nous amusions beaucoup avec notre nouvelle collection. Après avoir lu quelques livres sur l’interprétation des rêves, nous avons appris que les yeux nous parlaient de nous-mêmes, de notre vie subconsciente et de notre relation avec les autres. Ainsi, voir son propre regard dans un rêve surviendrait lorsque des pensées inconscientes remontent à la surface. Si vous rêvez que vous avez quelque chose dans l’œil, cela signifie qu’une chose vous empêche de réaliser ce que vous devez faire. Si dans votre rêve vous n’avez qu’un œil, cela peut vouloir dire que votre vision est intellectuellement fermée à un point de vue extérieur. Si au contraire vous avez la chance d’avoir un troisième œil dans votre rêve, cela montre votre perspicacité.
Si vous voyez des yeux désincarnés, flottants, selon les différentes interprétations, cela indique soit que quelqu’un vous regarde avec des vues sur votre situation soit, préférablement, que la chance vient vers vous. Si les yeux sont grands, cela est plus spécifiquement synonyme de chance en argent tandis que s’ils sont sombres et mystérieux, vous aurez de la chance en amour. Bien sûr, l’interprétation des rêves est subjective et lorsque vous les interprétez, il est important de noter le symbolisme du contexte et de garder à l’esprit ce que les yeux signifient pour vous personnellement. De même, n’oubliez pas que les yeux sont les fenêtres de l’âme ; par conséquent, n’hésitez pas à chercher au plus profond d’eux s’ils se présentent à vous dans vos rêves !

Le "one-dollar bill" américain est un peu comme le Da Vinci Code : il recèle une impressionnante quantité de symboles qui donnent lieu à beaucoup d’interprétations et théories plus ou moins fumeuses. 

lire la suite

Au verso, de part et d'autre du "One" et de la devise "In God We Trust", deux cercles : ils délimitent l'endroit et l'envers du Grand Sceau des États-Unis, espèce de super logo destiné à prouver l'authenticité de certains documents officiels américains. Sur la face de droite, qui correspond au recto du sceau, le pygargue à tête blanche - un rapace pas très éloigné de l'aigle, symbole des Etats-Unis - tient dans ses serres un rameau d'olivier et treize flèches. La face de gauche représente quant à elle une pyramide inachevée, symbole d'un pays en éternelle construction. Elle est surmontée d'un œil entouré par des rayons de lumières et enfermé dans un triangle. C'est l'œil de la Providence, aussi appelé "œil omniscient". Ce symbole chrétien – même si certains se plaisent à l’attribuer aux Francs Maçons ou aux Illuminati  - évoque la surveillance de Dieu sur l'humanité. En France, on le retrouve notamment sur La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, peinte par Le Barbier en 1789. 

Si à travers les époques et les cultures l’œil a souvent été utilisé comme symbole aux multiples significations, un certain mystère implicite entoure généralement les représentations désincarnées : impossible de deviner qui se cache derrière cet œil qui vous regarde. À l’image de ces manoirs hantés dans lesquels les yeux des tableaux se mettent à bouger, il est difficile de savoir si l’être qui se cache derrière ce regard est bon ou mauvais. La suspicion règne : ces yeux voient tout.
 

lire la suite

C’est peut-être en partie ce qui explique l’utilisation de l’œil comme symbole par la très secrète et séculaire Franc-maçonnerie et la multitude des théories conspirationnistes sur ses obédiences, sa nature et son influence. Bien que l’organisation prétende proscrire de ses réunions tout débat de nature politique ou religieuse, les Francs-maçons sont supposés affirmer leur croyance en un certain « Être suprême » pour intégrer l’ordre. L’œil symboliserait cet être suprême et omniscient. Certains adeptes de la théorie du complot voient dans cette représentation l’influence universelle de la Franc-maçonnerie dont l’œil verrait tout et surveillerait tout un chacun. L’emploi de l’Œil de la Providence sur le Grand Sceau des États-Unis a longtemps été perçu comme la preuve du contrôle par les Francs-maçons de la création de l’État fédéral. Aujourd’hui, cette croyance est dépassée car personne au sein du comité de création du Sceau n’appartenait à l’ordre, et la Franc-maçonnerie prétend ne jamais associer l’œil omniscient à la pyramide comme cela est le cas sur le Grand Sceau. Quelles que soient les obédiences des Francs-maçons, leur ésotérisme et leur utilisation de l’œil comme symbole en font toujours une cible des plus célèbres théories du complot.

Il semble qu’aucune autre culture dans l’histoire n’ait autant révéré l’œil comme symbole et ne l’ait autant utilisé dans son art et son iconographie que l’Égypte antique. Car en dehors de l’Œil Oudjat ou Œil d’Horus, sans doute le plus connu de tous les symboles égyptiens, l’Égypte antique comptait un nombre incroyable d’yeux : des yeux représentant des dieux et des déesses, des yeux symbolisant le Soleil et la Lune, des yeux évoquant des chiffres mathématiques ou encore comme abstraction des crues à la fois destructrices et bienfaisantes.

lire la suite

Tandis que l’œil du dieu faucon Horus est considéré comme l’œil gauche, représentant la Lune, l’œil droit est dit « Œil de Rê » (ou Râ) et représente le dieu du Soleil, Râ. Prenant la forme d’un cercle rouge jaunâtre, il apparaît comme le Soleil, véhiculant la force de la lumière, de la chaleur et du feu, mais cachant son véritable pouvoir en tant qu’œil divin. Il est ainsi fréquemment vu dans la statuaire, flottant au-dessus des têtes des dieux et pharaons, ou encore dans les amulettes que le peuple utilisait pour se protéger, ici-bas et dans l’au-delà. Mais en raison du pouvoir destructeur du Soleil, l’œil est également considéré comme un symbole dangereux, apparaissant dans des évocations de dieux et déesses inquiétants, peu enclins à se montrer amicaux et dont le pouvoir est difficile à apaiser.

L’Œil de la Providence est l’un des dessins d’œil les plus courants au monde.

lire la suite

Instantanément reconnu en Occident, il est généralement associé à l’œil omniscient de Dieu, regardant le monde. Simplement représenté au départ sous la forme d’un œil apparaissant dans le ciel, souvent entouré de nuages et de rayons de lumière, il aurait été adapté de l’Œil Oudjat égyptien. De cette image d’œil dans le ciel, il a rapidement évolué pour prendre sa forme la plus connue, entouré d’un triangle. Dans la chrétienté, les trois sommets du triangle représentent en règle générale la Sainte Trinité, mais ce triangle peut aussi être vu comme la totalité ou une partie d’une pyramide, symbole de force et d’unité, indispensables qualités sur lesquelles l’œil veille. On en trouve de nombreux exemples modernes, notamment sur le billet d’un dollar américain, où il vient couronner une pyramide inachevée, ou sur l’ancien billet estonien de 50 couronnes, où il rayonne. L’Œil de la Providence a longtemps été un symbole de la franc-maçonnerie ce qui, avec son utilisation par le gouvernement des États-Unis, en a fait le sujet et la preuve de nombreuses théories du complot.

La saison dernière, la collection nous menait au plus profond de la jungle asiatique, sur les traces des animaux et des explorateurs. Cette saison nous explorons le ciel, les dieux asiatiques et leurs temples terrestres, les nuages, les pilotes aérodynamique et les tigres volants. Ce mois-ci KENZINE vous emmène à la rencontre des dieux et déesses-tigres et des divinités qui ont des tigres pour montures,  ainsi que les cultures qu'ils ont influencées. 

 

lire la suite

Lorsqu'on parle des tigres de légendes, c'ets sans doute au majestueux tigre blanc que l'on pense en premier. Et on comprend facilement pourquoi : le tigre blanc engendre la peur la plus profonde, il est tellement lié à la mythologie que le voir équivaut presque à croiser la route d'un phoenix ou d'un dragon. Durant la dynastie chinoise Han, alors qu'on considérait le tigre comme le roi des animaux (et non le lion), la légende disait que seuls les tigres de plus de 500 ans prenait la couleur blanche.


Sa couleur blanche symbolisait l'élément métallique et les pouvoirs de l'Ouest, dans la classification chinoise des cinq éléments. Pour cette raison, le tigre blanc est considéré comme le gardien de l'Ouest et il joue un grand rôle dans le fengshui, jouant de son influence sur l'axe ouest des maisons et des temples et amenant protection. Les tigres, spécialement les tigres blancs, sont des protecteurs puissants et la jade blanche, connue sous le nom de la "jade du tigre", a longtemps été utilisées pour protéger les oldats et les armées, souvent enterrée avec le mort pour le protéger des démons dans la tombe. Dans la croyance populaire coréenne il est dit que l'apparition d'un tigre blanc a une influence positive très puissante sur les individus qui croisent ses pas. Il peut faire devenir généreux et humbles les plus radins et les plus égoïstes.

La saison dernière, notre collection vous amenait au plus profond de la jungle asiatique, chez les explorateurs et les animaux. Cette saison, nous explorons le ciel, les dieux asiatiques et leurs temples dans un monde peuplé de nuages, de tigres volants et de pilotes. Ce mois-ci KENZINE vous amène à la rencontre des dieux et déesses-tigres et aux dieux et déesses qui ont le tigre pour monture et allié, ainsi que les cultures qu'ils ont influencées.

 

 

lire la suite

Le shachihoko est un animal légendaire japonais avec la tête d'un tigre et le corps d'un poisson. Il est connu pour avoir le pouvoir de faire tomber la pluie à volonté. Pour cette raison, on le retrouve sur de nombreux chateaux et temples japonais en bois. Les shachihoko ornent souvent le point le plus haut du toit, aux deux extrémités de celui-ci, la poutre principale s'arrêtant dans leurs bouches, leurs queues flottant dans les airs. Son pouvoir sur la pluie apportait donc une protection aux bâtiments. Les temples japonais comptent souvent des statues de tigres à leurs portes. Ils sont placés dos aux temples afin de faire fuir les mauvais esprits et d'inquiéter les visiteurs.

 

La collection de la saison précédente vous avait conduits dans la jungle d’Asie, au royaume des animaux et des explorateurs. Pour cette nouvelle saison, nous découvrons les cieux, les dieux d’Asie et leurs temples terrestres aux nuées diurnes et nocturnes, les tigres bondissant de nuage en nuage et les créatures prêtes à fendre l’air. Ce mois-ci, le blog KENZO vous emmène à la rencontre de nos dieux chevauchant des tigres et divinités félines préférés et vous fait découvrir les cultures qu’ils ont influencées.
 

lire la suite

En Corée comme en Chine, le tigre est traditionnellement considéré comme l’esprit divin gardien de l’Ouest. Dans les temps anciens, des tigres de pierre protégeaient les tombeaux royaux du mal. Créature indomptable, le tigre est réputé pour son immense courage et son invincibilité. D’après la légende, un tigre et un ours vinrent s’adresser à Tangun, fondateur légendaire du premier royaume coréen, car ils souhaitaient devenir humains. L’ours se transforma en femme en méditant sur les enseignements de Tangun dans une grotte pendant 100 jours. Le tigre, quant à lui, ne put contenir sa fougue aussi longtemps et s’enfuit dans les montagnes où il continue aujourd’hui à régner en maître.

La collection de la saison précédente vous avait conduits dans la jungle d’Asie, au royaume des animaux et des explorateurs. Pour cette nouvelle saison, nous découvrons les cieux, les dieux d’Asie et leurs temples terrestres aux nuées diurnes et nocturnes, les tigres bondissant de nuage en nuage et les créatures prêtes à fendre l’air. Ce mois-ci, le blog KENZO vous emmène à la rencontre de nos dieux chevauchant des tigres et divinités félines préférés et vous fait découvrir les cultures qu’ils ont influencées.


 

lire la suite

La Chine a toujours accordé une valeur symbolique et une place majeure au tigre dans sa religion et son art traditionnel. Parmi les grandes divinités, on sait que le Dieu de la richesse, Caishenye, est souvent représenté chevauchant un tigre. La déesse hindoue Dourgâ est également symbolisée assise sur le dos d’un tigre qu’elle dompte pour protéger la fortune et la vie de ses fidèles. Le tigre, roi des animaux et des montagnes (n’en déplaise aux lions), est souvent représenté dans l’art traditionnel chinois avec trois lignes sur le front que l’on retrouve dans un idéogramme associé au roi, 王 . L’un des quatre animaux gardiens des orients, aux côtés de la Tortue Noire du Nord, du Dragon Azur de l’Est et de l’Oiseau Vermillon du Sud, le Tigre symbolise l’Ouest, s’intégrant ainsi parfaitement dans les principes feng shui qui président à l’architecture des bâtiments en Chine. Le Dieu Tigre est également très craint dans la religion taoïste : à la fin de l’hiver, lorsque le félin sort de son hibernation, des tigres en papier sont placés à l’entrée des temples et des offrandes leur sont apportées afin d’apaiser l’appétit féroce de la divinité au sortir de son long sommeil.

La collection de la saison précédente vous avait conduits dans la jungle d’Asie, au royaume des animaux et des explorateurs. Pour cette nouvelle saison, nous découvrons les cieux, les dieux d’Asie et leurs temples terrestres cachés dans des masses de fumées diurnes et nocturnes, les tigres bondissant de nuage en nuage et les créatures prêtes à fendre l’air. Ce mois-ci, le blog KENZO vous emmène à la rencontre de nos dieux chevauchant nos tigres et divinités félines préférés et vous fait découvrir les cultures qu’ils ont influencées.

lire la suite

Incarnation de Devî, la Grande Déesse, Dourgâ est l’une des déesses hindoues les plus puissantes. On la représente souvent avec dix ou dix-huit bras armés destinés à la protéger et à protéger ses fidèles des assauts de toutes parts. Elle est vue par ses adorateurs comme la grande protectrice qui éloigne le mal et la pauvreté. Généralement, les divinités hindoues sont représentées affublées de leurs accessoires symboliques, moyens de transport ou armes. Dourgâ n’échappe pas à cette tradition et apparaît dans ses représentations, notamment au Bengale, sur un tigre. Son aisance à chevaucher le félin traduit sa capacité à maîtriser les principales qualités du tigre que sont la puissance, la volonté et la détermination, ce qui fait d’elle la déesse protectrice la plus puissante de la religion hindoue.