JUNGLES OF PARIS #10: LE JARDIN D'ACCLIMATATION

Notre série "Jungles of Paris" prend fin aujourd'hui avec un dixième et dernier lieu inspirant qui complète notre quête des jungles parisiennes: le jardin d'Acclimatation.

 

Le Jardin d’Acclimatation, le plus ancien des parcs d’attractions de France, a été inauguré le 6 octobre 1860. Sa création résulte de la rencontre entre un projet urbanistique et une ambition scientifique. 

 

 

 

Images: J.P Baron, F. Grimaud, T. Dupaigne

lire la suite

Dans le cadre du « remodelage » de Paris, l’empereur Napoléon III veut doter Paris d’un parc paysager dessiné selon le modèle des jardins anglais de Hyde Park. Ce sera le Bois de Boulogne. À la même époque, le célèbre zoologiste Isidore Geoffroy Saint-Hilaire cherche un lieu où présenter une large variété d’animaux, car la ménagerie du Muséum du Jardin des Plantes ne suffit plus. L’objectif de la Société est de créer un jardin favorisant l’introduction, l’adaptation et la domestication d’espèces animales. Dès sa fondation, le Jardin d’Acclimatation est un lieu exceptionnel, car il est à la fois éducatif, scientifique et récréatif. Son succès est alors immédiat !

 

Avec la guerre, les serres ne sont plus chauffées, le nombre d'animaux décroît et la fréquentation diminue. Pour autant, le jardin tente de remédier à cette situation en privilégiant l’amusement. Il perd d’ailleurs son qualificatif de « zoologique », même si la ménagerie continue d’abriter des animaux sauvages. La présentation d’animaux et un cadre exotique ne suffisent plus à attirer un vaste public à la recherche des fortes émotions que lui procurent les nouveaux parcs d’attractions, comme Luna Park, situé depuis 1909 à la porte Maillot, ou Magic City, installé en 1911 en bord de Seine. Le Conseil municipal de Paris exhorte le Jardin à ne pas « dénaturer son caractère » et à demeurer ce qu’il est depuis l’origine, cette « promenade tranquille et agréable, attrayante, curieuse, instructive ». En 1926, les distractions modernes complètent donc le panorama des lieux.

 

 

 

Le Petit Train, la Rivière enchantée, les célèbres miroirs déformants, les manèges, la Grande Volière, la petite ferme, le théâtre de Guignol… c’est cette atmosphère particulière, connue de toutes les générations de Parisiens, qui fait la singularité et le succès du Jardin, devenu le troisième parc d’attractions français, avec 1,5 million de visiteurs par an.

Soucieux de conserver ses traditions, mais aussi de relever les défis de la modernité, le Jardin d’Acclimatation a mis récemment en place une politique d’animations et d’attractions gratuites visant à accueillir tous les publics. Priorité est également donnée au développement durable et à la biodiversité avec l’introduction de nouvelles espèces animalières, l’installation d’un rucher de 400 000 abeilles sentinelles ou encore la mise en service de locomotives électriques.

 

A l’occasion des Journées Particulières, le Jardin d’Acclimatation ouvrira gratuitement ses grilles et plusieurs de ses attractions le samedi et le dimanche de 10 h à 19 h. Ce week-end exceptionnel permettra également de faire découvrir la multitude des métiers qui, au sein et autour du Jardin d’Acclimatation, concourent à l’accueil d’un public toujours plus nombreux et diversifie. Les enfants pourront ainsi participer à de nombreux ateliers accompagnés par les animateurs du Jardin ainsi que par tous ceux, jardiniers, animaliers, vétérinaires, palefreniers, marionnettistes… qui auront à cœur de leur faire partager les coulisses de leur métier.

 

ACCES
En voiture : au départ de la porte Maillot, le Petit Train vous conduit
à travers bois jusqu’a l’entrée principale du Jardin d’Acclimatation.
En métro : ligne 1, station Les Sablons, sortie 2, puis prendre la rue d’Orleans,
l’entrée du Jardin d’Acclimatation est à 150 mètres.
En bus : 43, 73, 82, PC, 174 ou 244
Adresse :
Le Jardin d’Acclimatation
Carrefour des Sablons
Bois de Boulogne 75116 Paris
www.jardindacclimatation.fr