LES CONSTELLATIONS CHINOISES

L’astronomie chinoise compte environ 280 constellations, soit dix fois plus que l’astronomie occidentale, répertoriée sur la zone écliptique (équivalente à notre zodiaque) ou sur l’ensemble du ciel.

 

lire la suite

Les noms de ces constellations font écho à  l’organisation politique de la société, centrée autour de l’empereur. Elles peuvent d’ailleurs varier énormément en terme de taille, dépendamment de leur importance sociale. On y retrouve palais, bureaucratie, marchés, prisons ou même concubines, ministres et personnages officiels.
Ce ciel qui reflète la société chinoise ancienne est organisé selon trois provinces. La première d’entre elles est le palais pourpre, sorte de cité interdite,  qui couvre la zone polaire Nord. La seconde province, le palais suprême, rassemble gouvernement et hauts dignitaires. La troisième, l’enceinte du marché suprême, est dédiée au peuple et à la justice de l’empereur.

Quant à la zone écliptique, quatre groupes de constellations très anciennes la divisent. Chacun d’entre eux est représenté par un animal : le dragon d’azur qui veille sur l’est, la tortue noire qui garde le nord, le tigre blanc, gardien de l’ouest et l’oiseau vermillon du sud. Parfois, s’ajoutent à ces quatre animaux, le dragon d’or, placé en leur centre qui vient garantir l’équilibre des cinq éléments. Le dragon d’azur étant associé au bois, la tortue à l’eau, l’oiseau au feu, le tigre au métal et le dragon d’or à la terre. Ensuite chacun de ces groupes compte 7 maisons lunaires, 28 au total, qui ont bien sûr des correspondances avec nos constellations zodiacales. Elles aussi portent tour à tour des noms qui font référence au quatre gardiens ou à l’organisation sociétale.

 

Illustration : "White Tiger" by Santtu Mustonen