Campagne de pub - Kenzine, le blog officiel de Kenzo

Vous lisez les posts de la section : Ad campaign voir tous les posts

Load previous posts

Pour la seconde fois, nous nous sommes associés avec TOILETPAPER pour créer la campagne printemps-été 2014. Aujourd'hui, nous vous emmènons de l'autre côté de l'objectif pour vous révéler tous les petits secrets du set, de l'équipe et de nos égéries : Devon Aoki et Paul Boche. Attendez-vous à des détails insensés, des tigres en plastique et des poissons géants !

lire la suite

1 2 3 4 5 6 7 8 9

Toiletpaper nous livre sa playlist estivale et intemporelle !

lire la suite

Young MC - Bust A Move

Tone-Loc - Funky Cold Medina
Carly Simon - Why
Inner City - Big Fun
808 State - Cubik Olympic
A Guy Called Gerald - Voodoo Ray
Alan Vega - Jukebox Baby
Cameo - Candy
Sly & The Family Stone - Family Affair
Hall & Oates - I Can't Go For That
Chemise - She Can't Love You
Apollonia 6 - Sex Shooter
B.V.S.M.P - I Need You
Sigue Sigue Sputnik - Love Missile F1-11
Sheila - Spacer
Cheri - Murphy's Law
Flying Lizards - Lovers And Other Strangers

 

TOILETPAPER est de retour cette saison en créant une seconde campagne pour KENZO, teintée de leur sens de l'humour et d'un surréalisme qui est leur est cher.

Ils nous livrent les secrets de leurs photos si particulières.

 

lire la suite

KENZINE : La campagne automne-hiver 2013 était un franc succès et beaucoup ont même suggéré qu’elle était une des meilleures de l’année… Vraiment pas mal pour une première campagne en équipe ! Selon vous, qu’est-ce qui fait qu’une campagne est réussie et qu’elle parvient à faire la différence?
Toiletpaper : Les images de Toiletpaper sont faites d’images simples, le genre d’images que l’on peut décrire à des amis à un dîner, sans parvenir cependant à expliquer complètement ce sentiment étrange qu’elles provoquent au creux de l’estomac. C’est la même chose pour la campagne : elle a probablement bien marché parce qu’elle reposait sur cette manière de traiter ce qui nous est familier comme quelque chose de radicalement étrange, et inversement.

 

K : Quels sont les éléments clefs dont vous avez besoin pour créer une campagne pour KENZO (en termes de ton, de couleurs etc…) ?
TP : Il n’y a pas vraiment d’éléments clefs indispensables à chaque fois, car tout changement est bon pour la créativité, alors que la routine ne l’est probablement pas. KENZO est une marque qui correspond à nos idées et à notre vision de la beauté. C’est aussi simple que cela.

K : La première fois où vous avez shooté pour KENZO, je dois dire que l’ambiance sur le set était un peu folle, entre les chevaux, les chatons, le masque d’Humberto… Alors que cette fois-ci, les animaux étaient en plastique. Pourquoi ? Vouliez-vous que cela soit plus sérieux ?
TP : Comme nous l’évoquions tout à l’heure, nous aimons bien de temps en temps tout changer. Cela n’a rien à voir avec le fait d’être sérieux, puisque ces énormes poissons en plastique sont un vrai attentat au bon goût, non ? 

K : Quel était au départ le brief de Carol et Humberto ?
TP : C’est un sentiment étrange, c’est vraiment difficile de se souvenir comment tout a commencé une fois que le travail est achevé… Nous avons probablement parlé de monastères et de l’Orient, et de musique aussi… mais finalement, le brainstorming continue encore pendant le shooting, indépendamment de là où il a commencé, un peu comme le téléphone arabe.

K : Quelles étaient vos sources d’inspiration ? Un peu d’Hokusai ? Le film noir ? La mythologie ? Le surréalisme ?
TP : Pour réussir un bon plat, il faut mélanger beaucoup d’ingrédients, mais aucun ne doit prendre le dessus sur les autres. Souvenez simplement que dans nos plats, ce qui a l’air bon et délicieux peut aussi vous être fatal… Quand vous goûtez, c’est à vos risques et périls !

 

K : Est-ce que vous avez commencé votre travail avec des dessins, des mood boards, des collages ?
TP : Essentiellement des mood boards et des collages, mais nous devons admettre que probablement la chose la plus difficile quand on travaille avec nous est qu’on ne sait jamais à quoi s’attendre une fois que le shooting a commencé : c’est là où les idées se mettent à fuser, comme des grenouilles qui sautent partout dans une mare.

 

K : Qui fait quoi au sein de l’équipe Toiletpaper pendant le shooting ?
TP : il y a des phases de travail au cours desquelles nous discutons tous ensemble, ces moments de partage sont fondamentaux pour préparer le shooting. Puis, naturellement, les rôles se dessinent. Maurizio est un peu comme un deus ex machina qui réussit toujours à garder une distance idéale par rapport aux images, à les critiquer d’une façon neutre. Pierpaolo a cette capacité d’improviser et de réinventer les choses, de modifier une simple virgule ou tout un set, même des choses qui étaient déjà bien établies. Micol est l’œil esthétique et elle sait comment faire pencher la balance au dernier moment, quand le gâteau est prêt et qu’il ne manque plus que la décoration au-dessus.
Dans tous les cas, le territoire de chacun n’a pas de limite claire, et l’invasion des uns et des autres est plus que bienvenue, car il n’y a pas de règles fixes.



K : Comment était-ce de shooter avec des enfants cette fois-ci? Est-ce qu’ils permettent davantage de créativité, de folie, plus d’énergie ?
TP : Nous sommes nous-mêmes des enfants, donc on n’a pas vraiment senti de différence par rapport à d’habitude.

K : Comment était-ce de travailler avec Devon et Paul ?
TP : ils ont été géniaux ! Ce n’est pas facile de trouver des gens qui jouent le jeu et qui respectent les règles !

 

K : Vous avez influencé de nombreux artistes / photographes / designers… quels sont ceux qui vous influencent ?
TP : Un tas d’artistes, de photographes et de designers ! Et beaucoup de gens tout ce qu’il y a de plus ordinaire ! Nous sommes comme des éponges : on se ballade, on voit des choses qui titillent notre imagination et on les absorbe… C’est pour cela que ce n’est pas facile de remonter jusqu’à ceux qui nous ont influencés à l’origine.

 

K : Quel est le meilleur conseil qu’on vous a donné ?
TP : Choisis un job que tu aimes, et tu n’auras pas besoin de travailler un seul jour de ta vie.

 

K : Un secret à nous confier sur le shooting ?
TP : Nous avons ramené le poisson du shooting avec nous et on le garde dans une piscine gonflable. Il est encore là dans notre bureau !

K : Quelles sont vos pièces préférées de la collection printemps-été et pourquoi ?
TP : Nous aimons tellement tout qu’il nous a été littéralement impossible de faire un choix !

 

K : Que partagez-vous avec KENZO en termes de valeurs et d’esthétique ?
TP : On est tous hauts en couleur et on ne se prend pas trop au sérieux…. C’est là le secret pour continuer à être créatif et jeune dans sa tête.

 

K : Pourquoi est-ce important d’être irrévérencieux ?
TP : Parce que si vous l’êtes pas, c’est que vous êtes déjà mort. 

KENZO campaign gets animated!

Cette semaine, Kenzine se met à l'heure d'été pour la campagne TOILETPAPER x KENZO !

lire la suite

Pour l'occasion l'équipe de TOILETPAPER nous emmène dans les coulisses des shootings et partage avec nous sa playlist et quelques pépites inédites. En attendant tout ça, on vous laisse découvrir ou redécouvrir cette vidéo de la campagne

KENZO campaign gets animated!

Dans la même veine que la campagne précédente, cette nouvelle collaboration avec TOILETPAPER bascule encore un peu plus dans le surréalisme et dépeint une autre facette de l'univers KENZO.

lire la suite

Inspirée par les grands thèmes de la collection printemps-été, on se retrouve plongé dans un monde fantastique peuplé de poissons géants, de vagues et d'éléments marins hypnotiques.
On découvre l'actrice et mannequin Devon Aoki aux côté de Paul Boche dans une séries d'images qui invitent au voyage.

 

Animation par Thomas Traum
Musique: "Groove-Script" de Joe Howe (à venir sur Sound Pellegrino)
 

Cette semaine, Miami accueille Art Basel, l'occasion pour KENZO de célébrer une nouvelle collaboration avec l’équipe du magazine TOILETPAPER, soit Maurizio Cattelan, Pierpaolo Ferrari et Micol Talso. Pour marquer le lancement de la campagne,  les 4, 5 et 6 décembre 2013 (soit encore aujourd'hui), un avion KENZO sillonne le ciel de la ville chaque jour alors que dans les rues, un bus aux couleurs de la marque circule à South Beach, s’arrêtant trois fois par jour, à dix heures, midi et seize heures, pour aller à la rencontre du public et dévoiler à chaque fois un nouveau visuel...

 

 

 


 

lire la suite

Consulter la carte ici pour connaître les points de rendez-vous de la journée.
Vous pourrez également suivre KENZO à Miami toute la semaine sur twitter (@kenzo_paris) et instagram (@Kenzo) !

Dans le cadre de notre seconde collaboration sur la campagne notre printemps-été, nous avons eu la chance de pouvoir poser quelques questions à Jean-Paul Goude. Pour nous il revient sur sa vision de la marque, nous explique comment il a conçu les deux campagnes publicitaires du Kenzo "X" et nous parle de sa façon de travailler, des artistes qui l'inspirent.

lire la suite

 

UNE LONGUE HISTOIRE

 

Kenzine Pouvez-vous nous parler de votre affinité de longue date avec la marque et nous dire ce que vous pensez de l'arrivée de Carol et Humberto ? Pensez-vous qu'ils travaillent dans l'esprit de Kenzo Takada ? 


Jean-Paul Goude J'ai le sentiment d'avoir connu Kenzo Takada toute ma vie. Il m'a été présenté dans les années 80, alors que je répétais le One Man Show de Grace Jones au Palace, à Paris. Bien que nous n'ayons jamais travaillé ensemble, je suis resté un fan.

J'aime l'idée que Carol, Humberto et - d'une façon très modeste, moi-même - ayons été sollicités, je devrais plutôt dire : « ayons reçu pour mission » de raviver et d'assurer la pérennité d’un style né il y a quarante ans.
 J'y vois comme une opportunité unique de faire connaître la marque aux « enfants de Kenzo ».

 

 

LE X


 

K Jean-Paul Goude, la campagne automne-hiver était un franc succès, voire l'une des plus fortes de l'année, qu'en pensez-vous ?


JPG J’en suis ravi !

 

K Comment est né le concept de la campagne automne-hiver 2012 ? 


JPG Je cherchais une image forte, qui marquerait le territoire de la marque sans trahir son esprit. Une image qui pourrait presque être utilisée comme un logo et nous permettrait de montrer la nouvelle silhouette de KENZO.

 

K Pourquoi avez-vous décidé, en un sens, de poursuivre cette histoire avec la campagne printemps-été 2013 ?


JPG Simplement parce qu'il eût été dommage de n'utiliser une idée aussi forte qu'une seule fois. Il me tenait vraiment à coeur de lui donner plus de visibilité, et pour ainsi dire, de donner au principe graphique de la campagne une chance de toucher « l’inconscient collectif ».

 

CET ETE


 

K Jean-Paul, vous êtes connu pour votre utilisation de couleurs vives, ce qu'on comprend, on ne peut mieux, en regardant la campagne KENZO printemps-été 2013. 


JPG C'est vrai que j'aime les couleurs qui « claquent » et ce rouge vif, combiné avec le vert émeraude du logo Kenzo, « claque » comme j’aime !

 

 

INSPIRATIONS ET INFLUENCES

 

K Vos méthodes sont fascinantes; pouvez-vous nous expliquer comment vous travaillez sur un projet de ce type ?

JPG Je travaille comme un illustrateur ; de la page blanche jusqu'à l'image finie.


 

K Tout part du dessin ?


JPG Oui, presque tout. Je travaille par étapes : d'abord l'idée, puis les croquis. Viennent ensuite le casting, le stylisme, suivis du shooting lui-même, et enfin, l'ordinateur. Une méthode un peu fastidieuse, mais c'est la seule que je connaisse.


 

Vous avez influencé quantité d'artistes, photographes, designers, mais qui vous a influencé, vous ?


JPG Des tas de gens… comme Gruau par exemple, le plus grand des artistes de mode dont j'admirais les affiches sur les murs de Paris quand j’étais jeune, ou George Loïs, le génie créatif auteur des meilleures couvertures de magazines jamais publiées, Avedon, Penn, Bourdin bien sûr, Norman Rockwell, Reginald Marsh, Wegee, la Nouvelle Vague, les comédies musicales américaines, Pina Bausch… la liste est trop longue !


 

K Quel est le meilleur conseil qu'on vous ait jamais donné ?


JPG « Sois toi-même ! »

Voilà Ming Xi.

Elle est le nouveau visage de notre campagne printemps-été, photographiée par Jean-Paul Goude.

Elle fêtait hier avec nous la présentation de la collection homme automne-hiver 2013 à la soirée "Jungle in the sky", à La Pagoda.

lire la suite

Ce sont les rues de Paris et ce matin ensoleillé que nous avons choisis pour vous faire découvrir pour la première fois la campagne printemps-été 2013 photographiée par Jean-Paul Goude!

 

 

lire la suite

1 2 3 4 5 6 7

Forts du succès de la campagne publicitaire de l'automne-hiver 2012, KENZO et ses directeurs de création Carol Lim et Humberto Leon sont très heureux d'annoncer leur nouvelle collaboration avec Jean-Paul Goude, pour le printemps-été 2013.
Le "X" est de retour, qui s'impose comme le nouveau signe de reconnaissance d'une marque incontournable.
Cette saison, c'est sur fond écarlate que les mannequins Ming Xi et Jester apparaissent, prêts à électriser les fans de KENZO.


Photographie : Jean-Paul Goude
Coiffure : Anthony Turner
Maquillage : Aaron De Mey

 

lire la suite