THROW BACK THURSDAY - Kenzine, le blog officiel de Kenzo

Vous lisez les posts de la section : Around the world voir tous les posts

Load previous posts

evian + KENZO

Nous nous sommes associés à evian pour livrer la vision graphique et intimiste d'une bouteille unique en son genre. Découvrez là à travers cette vidéo.

lire la suite

Pour la saison automne-hiver 2014, les collections KENZO homme et femme se sont inspirées de l'univers baroque et mystérieux du cinéaste David Lynch. Fidèle à cet esprit, la bouteille est vêtue d'un motif "Broken Floor". 

Julien Ceccaldi est l'artiste Québécois qui a créé pour nous les illustrations des douze signes de l'horoscope KENZODIAC.  Nous nous sommes entretenus avec lui pour en savoir un peu plus à son sujet et découvrir ses bonnes adresses à Montréal.

lire la suite

KENZINE : Quelle est ton signe astrologique et comment le définirais-tu ? 

Julien CeccaldiComme Conchita Wurst et Charles Manson, j'ai le soleil en Scorpion et l'ascendant en Taureau (deux opposés polaires). Cette combinaison donne un pouvoir satanique, de l'endurance morale et beaucoup d'orgueil.

 

K : Quel signe as-tu préféré illustrer ? Pourquoi ? 

J.C.Je me faisais rire en dessinant la main du Lion, elle fait un signe de griffe, mais c'est aussi le signe de ralliement des fans de Lady Gaga. Je suis aussi assez fier du rendu de l'eau dans le logo, et les signes Verseau et Poisson.


K : Est-ce que tu penses que les mangas correspondent à une certaine idée de la femme KENZO ?

J.C. : La marque dégage un esprit pop qu'on retrouve dans l'univers du manga. Par exemple, je vois une réinterprétation graphique de la vague d'Hokusai dans la collection printemps-été 2014 qui me rappelle une histoire courte de Shôhei Kusonoki (La Promesse, éd. Cornélius). C'est le monologue intérieur d'un vase abandonné dans un courant d'eau, où les vagues glissent dans tous les sens sur la surface de la page.


K : Quelles sont tes inspirations ? Il y a t-il une idée particulière que tu désires véhiculer à travers ton travail ?

J.C. : Dans mes bandes dessinées, je reprends des bribes de conversations entendues ici et là, dans un café ou dans des vidéos Youtube - des situations où l'on espère contrôler l'image qu'on projette. Tout le monde peine à se représenter et à se faire accepter tels qu'ils sont.


K : Les voyages sont au coeur de l'inspiration chez KENZO. Quels sont les endroits dans le monde que tu préfères ? 

J.C. : Tout devient limpide dans ma tête à chaque fois que mon jet privé atterrit à Los Angeles. J'adore Biarritz, en hiver surtout. Je n'avais jamais réalisé à quel point j'aimais la plage jusqu’à cet été, mais rappelons-nous que le Scorpion est un signe d'eau.

 

K : Tu habites à Montréal, une ville multiculturelle à bien des aspects. Peux-tu nous donner quelques bonnes adresses ?

J.C. : Tout en haut de ma liste, je mettrai la Librairie Drawn & Quarterly (211 Bernard Ouest). On y trouve toutes les bédés éditées pas la maison d'édition du même nom, mais pas seulement. Juste en face il y a, un tout petit resto vegan. Je suis aussi un gros glouton quand il s'agit des pâtisseries de chez Maestro, qui est à cinq minutes de marche de ce coin-là. Le soir, j’essaierais de me trouver là où joue DJ Babi Audi.

 

K : Pour la saison automne-hiver 2014, KENZO s'inspire beaucoup du travail de David Lynch que l'on connait beaucoup à travers ses héroïnes. Quelles sont les héroïnes qui t'inspirent ?

J.C.Fukiko-sama, dans le livre Très Cher Frère (Ryoko Ikeda, ed. Asuka) et dans la série animée du même nom, est la reine de son lycée. Elle est élégante, digne, froide et autoritaire. Mais sous son masque de fierté, elle pleure encore un amour qui n'a duré qu'une semaine, quand elle était une petite fille. Le garçon en question était l'ami de son grand frère, il lui avait lu un sonnet de Shakespeare sur lequel il devait écrire une dissertation. Elle dit avoir vécu en un seul été la quantité totale d'amour qu'on peut avoir en une vie.

Je suis aussi fasciné par les héroïnes de Catherine Breillat, qui font souvent preuve d'un esprit "tout ou rien" similaire, sauf qu’elles ne font pas preuve de ce genre de restreinte paralysante. Au contraire, leur grâce se trouve dans la manière dont elles défient cette idée que l'amour et les corps sont quantifiables.


K : Quel est l'icône KENZO qui te correspond le mieux, le tigre, l’œil ou le poisson ?

J.C. : Je dirais l'œil, parce que comme n'importe quel fan de manga, il m'est arrivé de remplir des pages et des pages d'yeux, pas de visages, même pas de nez, juste des yeux, énormes et avec pleins de reflets.

 

Découvrir ce que les astres vous réservent en août sur KENZODIAC...
 

Cette saison, nous partageons avec vous le regard que portent Carol et Humberto sur l’état où ils ont grandi : la Californie.  La rubrique Book Corner s'emploiera à vous donner un petit aperçu de cette culture à travers une sélection d'ouvrages choisis et commentés par Angelo Cirimele. Cette semaine, il a sélectionné la première publication du photographe Joel Sternfeld, ‘American Prospects’ (1987). Maintenant considéré comme une publication de reference, ce livre a été réalisé lors des nombreux voyages de Sternfeld sur les routes des Etats-Unis. Le photographe, à travers des compositions formelles et généreuses, documente subtilement les questions socio-économiques américaines avec l'ironie et l'humour qui le caractérisent.

lire la suite

American Prospects – Joel Sternfeld

 

« On regarde souvent la photographie de paysage comme héritière de la peinture. Pour ma part, et tout esprit de contradiction mis à part, je préfère le chemin inverse : regarder une photo comme un tableau. Et ainsi décomposer le premier plan de l’arrière plan, me perdre dans les variations de lumières ou me demander combien de temps a nécessité la réalisation de cette image. Avec le photographe américain Joel Sternfeld, c’est du gâteau : ses images de paysage sont des instantanés de l’Amérique. En vrac : l’insignifiance de l’intervention humaine dans l’immensité des espaces, des voitures omniprésentes, autant que des loisirs, et l’eau, sous forme de piscine ou de lac, d’étendue ou d’écume. Bien que pris entre les années 70 et 80, les clichés de Sternfeld restent largement intemporels. »
 

'American Prospects', Joel Sternfeld, 1987-2012, 140 p. Ed. Steidl.

 

KENZO – 60 rue de Rennes, Paris.

Cette saison, KENZO pose ses valises en Californie, où ont grandi Carol et Humberto. Nous avons demandé à Joy Yoon - auteure du livre 'The best things to do in Los Angeles – 1001 ideas' (Universe / Rizzoli International) - de sélectionner pour nous les adresses les plus surprenantes. Notre septième chapitre est consacré aux vues imprenables sur la Cité des Anges. Rendez-vous pour finir au Griffith Observatory pour une vue nocturne à vous couper le souffle.

lire la suite

Le Roof Observation Deck du Griffith Observatory :


Le Griffith Observatory remplit tellement de nos critères de ce que l’on veut trouver dans cette ville que ça en fait l’un de ces endroits parfaits. Un endroit parfait à visiter à presque n’importe quel moment mais encore plus parfait à visiter la nuit : vous ne connaitrez pas vraiment L.A. tant que vous ne l’aurez pas vu depuis ce lieu, de nuit ! Ouvert jusqu’à 22h presque tous les soirs, le Roof Observation Deck offre un panorama nocturne à couper le souffle sur la ville qui scintille au loin. Si vous cherchez à impressionner quelqu’un avec votre connaissance des constellations, voici quelques bases à apprendre avant de sortir le grand jeu : la Grande Casserole, plein nord, est plus visible au printemps et Polaris est aussi connue sous le nom d’étoile polaire. A l’automne, cherchez les quatre étoiles qui forment un carré, celle du coin supérier gauche fait partie de la constellation Andromède, les trois autres de Pégase.


2800 East Observatory avenue à Los Angeles. Les portes du parc Griffith ferment à 10h, il faut donc s’y rendre avant si l’on espère vouloir passer une nuit sous les étoiles 213-473-0800

 

Tiré du livre 'The best things to do in Los Angeles – 1001 ideas', by Joy Yoon (Universe / Rizzoli International).

 

Voir notre carte sur Pinterest !

Cette saison, KENZO pose ses valises en Californie, où ont grandi Carol et Humberto. Nous avons demandé à Joy Yoon - auteure du livre 'The best things to do in Los Angeles – 1001 ideas' (Universe / Rizzoli International) - de sélectionner pour nous les adresses les plus surprenantes. Notre septième chapitre est consacré aux vues imprenables sur la Cité des Anges. Après Mulholland Drive, direction Pacific Coast Highway pour une bonne bouffée d'air frais.

lire la suite

Une bouffée d’air frais sur la plage, le long de la Pacific Coast Highway :


La plage de nuit est l’endroit que je préfère. Le soir, les foules bavardes venues sur les côtes pour bronzer disparaissent et après que le soleil se soit couché loin derrière l’horizon, la plage se retrouve désertée : elle vous accueille vous et vous seul. Vous vous retrouverez là comme si vous étiez seul au monde, le regard perdu dans l’obscurité, le bruit des vagues s’éclatant au loin. Scénario parfait pour laisser derrière vous toutes les tensions et tout le stress de la ville. Si la solitude de cette soirée à la plage commence à vous peser, revenez-y pour la pleine-lune … avec l’être aimé.

 

Tiré du livre 'The best things to do in Los Angeles – 1001 ideas', by Joy Yoon (Universe / Rizzoli International).

 

Voir notre carte sur Pinterest!

Cette saison, KENZO pose ses valises en Californie, où ont grandi Carol et Humberto. Nous avons demandé à Joy Yoon - auteure du livre 'The best things to do in Los Angeles – 1001 ideas' (Universe / Rizzoli International) - de sélectionner pour nous les adresses les plus surprenantes. Notre sixième chapitre est consacré aux vues imprenables sur la Cité des Anges. Pour commencer, en route vers la légendaire Mulholland Drive.

lire la suite

Faire une pause sur les bords de Mulholland drive :


Cette route mystérieuse qui serpente le long d’Hollywood offre la possibilité de s’échapper de la ville, loin, sur ses hauteurs, à l’écart des autoroutes. Route pittoresque, elle vous fera  tomber amoureux de L.A. en clin d’œil. On y découvre des points de vue incroyables sur Hollywood et sur Universal City qui permettent de balayer l’ensemble de la ville en un seul regard : parfait pour s’apaiser après une dure journée de travail. En continuant à rouler sur ses chemins venteux, vous découvrirez peut-être même de nouveaux endroits dont vous seul connaitrez l’existence.
Hollywood Bowl Overlook : 7036 Mulholland Drive à Hollywood. Universal City Overlook : 7701 Mulholland Drive à Hollywood.

 

Tiré du livre 'The best things to do in Los Angeles – 1001 ideas', par Joy Yoon (Universe / Rizzoli International).

 

Voir notre carte sur  Pinterest!

 

Notre cinquième partie du cityguide est dédiée à l'art. Avec une dernière destination mais non des moindres : le LACMA et son programme de films exceptionnel LACMA.

lire la suite

Notre cinquième partie du cityguide est dédiée à l'art. Avec une dernière destination mais non des moindres : le LACMA et son programme de films exceptionnel. 

 

Tous les lieux ont besoin d'un petit coup de peinture de temps à autre et avec l'investissement financier très important apporté par le Saint patron des Arts Eli Broad, le LACMA a gagné dix ans, also known as the Transformation. Designé par le Renzo Piano Building Workshop, la première phase du projet - l'installation BP en plein air qui sert d'entrée est constituée de lampadaires visibles de Wilshire Boulevard, comme l'immeuble de 3 étages et de 5500 m2 du Broad Contemporary Art Museum (BCAM) - qui a ouvert début 2008. L'installation d'inauguration du BCAM met en scène des oeuvres de Richard Serra, John Baldessari, Ed Ruscha, Robert Rauschenberg, Jasper Johns, Jeff Koons (un des artistes favoris de Borad), entres autres. 

 

Prenez votre temps pour faire le tour de la collection impressionnante d'art asiatique et arabe, qui comptent les pièces parmi les plus importantes du monde. Si vous êtes ouverts à diverses formes d'art, allez profiter des concert de jazz durant les mois d'été ou des films du Bing Theater.

 

Note: Avec plus de 100.000 oeuvres d'art qui couvrent une période allant de l'antiquité à nos jours et disséminés sur 9 hectares dans un complexe de 7 immeubles, le LACMA est la plus grand musée de l'Ouest des Etats Unis.

 

Tiré du livre 'The best things to do in Los Angeles – 1001 ideas', by Joy Yoon (Universe / Rizzoli International).

Voir notre carte sur Pinterest !

5905 Wiltshire Boulevard between Fairfax and Curson avenues. 323-857-6000 www.lacma.org

 

Notre cinquième catégorie pour le cityguide de KENZO pour L.A. concerne l'art.

Prochain arrêt sur notre route : LA><ART, un espace d'art contemporain indépendant et à but non commercial, qui présente des expositions expérimentales et des initiatives d'art public. 

lire la suite

Un X marque l'entrée de LA><ART. L'occasion de découvrir des artistes émergents ou le programme d'expositions publiques. Des conférences, aux expositions, en passant par les shows de magie où des femmes sont coupées en deux, le caractère spontané de cet endroit fait vraiment de cette galerie une curiosité à visiter.

 

Tiré du livre 'The best things to do in Los Angeles – 1001 ideas', par Joy Yoon (Universe / Rizzoli International).

Voir notre carte Pinterest!


2640 South la Cienega Boulevard, Los Angeles 310-559-0166 www.laxart.org
 

Cette saison, KENZO pose ses valises en Californie, où ont grandi Carol et Humberto. Nous avons demandé à Joy Yoon - auteure du livre 'The best things to do in Los Angeles – 1001 ideas' (Universe / Rizzoli International) - de sélectionner pour nous les adresses les plus surprennantes.

Notre cinquième chapitre est dédié à l'art et nous commencerons downtown avec le Geffen MOCA.  Initialement prévu pour accueillir le Museum of Contemporary Art, le lieu - qui s'étale sur 5 km2 - est le plus grand et le plus populaire des 3 MOCA.  

lire la suite

En 1983, à cause du tremblement de terre, un lieu temporaire a été ouvert pour accueillir le MOCA. On y fit référence en parlant de 'Temporary Contemporary'. L'endroit fut loué à la ville un dollar par an durant 5 ans. D'un gigantesque magasin de bricolage en 1947, il devint successivement un entrepôt et un garage de police avant sa rénovation menée par l'architecte Frank Gehry qui le transforma en un espace publique idéal. Gehry quadrilla la place de supports d'acier, laissant l'extérieur intact et mettant en valeur les larges espaces et l'aspect industriel. Le lieu devint rapidement une destination populaire une fois transformé en espaces de musée et le MOCA à son tour prolongea le bail de 50 ans. Le plus grand des trois espaces du MOCA : le GEFFEN abrite parmi les shows les plus brillants de la ville mais est cependant connu pour ses fermetures régulières.

 

Tiré du livre 'The best things to do in Los Angeles – 1001 ideas', par Joy Yoon (Universe/Rizzoli International).

Voir notre carte sur Pinterest!

152 North Central Avenue, Los Angeles 213-621-1741
 

Célébration du printemps et des cerisiers en fleurs dimanche dernier au Yoyogi Park à Tokyo!

lire la suite

Si vous voulez découvrir les visuels de la campagne, cliquez ici