10 FILMS "EYE" - #1 : "EYES OF LAURA MARS" - Kenzine, le blog officiel de Kenzo

Vous lisez les posts de la section : K voir tous les posts

Load previous posts

Le Kalifornia est le sac signature de KENZO. Lancé à l’automne 2013, il se pare de couleurs estivales et d'imprimés aquatiques, pour la saison printemps-été 2014.

lire la suite

Tous deux originaires du Golden State, Humberto Leon et Carol Lim sont imprégnés depuis l’enfance d’une culture californienne qui donne tout son piquant au nouvel esprit KENZO. Le Kalifornia est la synthèse inédite du chic parisien et de ce farniente californien.


En décembre dernier le sac a été lancé dans un skatepark indoor de Los Angeles où quatre skateuses pro ridaient la table du dîner pendant que Kelela et Total Freedom du label californien Fade to Mind assuraient côté musique. Les amies de Carol et Humberto - Fergie, Rashida Jones, Rose McGowan, Gia Goppola ou encore Devon Aoki, sublime égérie de la campagne KENZO printemps-été – avaient toutes répondu présentes pour l'occasion.

Mercredi dernier, notre sac KENZO Kalifornia faisait ses débuts à L.A. entourés de nos filles préférées : Devon Aoki, Jessica Alba, Langley Fox et Rashida Jones qui portaient le sac dans des déclinaisons différentes.

lire la suite

Puisque la vue est le sens par excellence des cinéastes, le fait que « eyes » apparaisse dans un titre n’est pas anodin et souvent synonyme de subtilité, de double jeu ou de mise en abyme. Comme si les réalisateurs voulaient nous inciter à y regarder à deux fois, plutôt que de nous laisser bercer par une histoire au long cours. A l’heure où chacun a un œil mécanique sur soi, avec l’appareil photo de son téléphone, la question des yeux et de ce qu’ils voient n’a jamais été aussi actuelle.


 

lire la suite

"Eyes of Laura Mars" (Irvin Kershner, Etats-Unis, 1978)

 

Laura Mars (Faye Dunaway), photographe de mode, a une vision prémonitoire : le meurtre de son éditrice. On retient les scènes stylisées d’un shooting et une atmosphère de mode – les images sont empruntées à Newton – et on joue à se glisser le regard de la photographe.