printemps-été 2014 - Kenzine, le blog officiel de Kenzo

Vous lisez les posts de la section : Spring/Summer 2014 voir tous les posts

Load previous posts

Julien Ceccaldi est l'artiste Québécois qui a créé pour nous les illustrations des douze signes de l'horoscope KENZODIAC.  Nous nous sommes entretenus avec lui pour en savoir un peu plus à son sujet et découvrir ses bonnes adresses à Montréal.

lire la suite

KENZINE : Quelle est ton signe astrologique et comment le définirais-tu ? 

Julien CeccaldiComme Conchita Wurst et Charles Manson, j'ai le soleil en Scorpion et l'ascendant en Taureau (deux opposés polaires). Cette combinaison donne un pouvoir satanique, de l'endurance morale et beaucoup d'orgueil.

 

K : Quel signe as-tu préféré illustrer ? Pourquoi ? 

J.C.Je me faisais rire en dessinant la main du Lion, elle fait un signe de griffe, mais c'est aussi le signe de ralliement des fans de Lady Gaga. Je suis aussi assez fier du rendu de l'eau dans le logo, et les signes Verseau et Poisson.


K : Est-ce que tu penses que les mangas correspondent à une certaine idée de la femme KENZO ?

J.C. : La marque dégage un esprit pop qu'on retrouve dans l'univers du manga. Par exemple, je vois une réinterprétation graphique de la vague d'Hokusai dans la collection printemps-été 2014 qui me rappelle une histoire courte de Shôhei Kusonoki (La Promesse, éd. Cornélius). C'est le monologue intérieur d'un vase abandonné dans un courant d'eau, où les vagues glissent dans tous les sens sur la surface de la page.


K : Quelles sont tes inspirations ? Il y a t-il une idée particulière que tu désires véhiculer à travers ton travail ?

J.C. : Dans mes bandes dessinées, je reprends des bribes de conversations entendues ici et là, dans un café ou dans des vidéos Youtube - des situations où l'on espère contrôler l'image qu'on projette. Tout le monde peine à se représenter et à se faire accepter tels qu'ils sont.


K : Les voyages sont au coeur de l'inspiration chez KENZO. Quels sont les endroits dans le monde que tu préfères ? 

J.C. : Tout devient limpide dans ma tête à chaque fois que mon jet privé atterrit à Los Angeles. J'adore Biarritz, en hiver surtout. Je n'avais jamais réalisé à quel point j'aimais la plage jusqu’à cet été, mais rappelons-nous que le Scorpion est un signe d'eau.

 

K : Tu habites à Montréal, une ville multiculturelle à bien des aspects. Peux-tu nous donner quelques bonnes adresses ?

J.C. : Tout en haut de ma liste, je mettrai la Librairie Drawn & Quarterly (211 Bernard Ouest). On y trouve toutes les bédés éditées pas la maison d'édition du même nom, mais pas seulement. Juste en face il y a, un tout petit resto vegan. Je suis aussi un gros glouton quand il s'agit des pâtisseries de chez Maestro, qui est à cinq minutes de marche de ce coin-là. Le soir, j’essaierais de me trouver là où joue DJ Babi Audi.

 

K : Pour la saison automne-hiver 2014, KENZO s'inspire beaucoup du travail de David Lynch que l'on connait beaucoup à travers ses héroïnes. Quelles sont les héroïnes qui t'inspirent ?

J.C.Fukiko-sama, dans le livre Très Cher Frère (Ryoko Ikeda, ed. Asuka) et dans la série animée du même nom, est la reine de son lycée. Elle est élégante, digne, froide et autoritaire. Mais sous son masque de fierté, elle pleure encore un amour qui n'a duré qu'une semaine, quand elle était une petite fille. Le garçon en question était l'ami de son grand frère, il lui avait lu un sonnet de Shakespeare sur lequel il devait écrire une dissertation. Elle dit avoir vécu en un seul été la quantité totale d'amour qu'on peut avoir en une vie.

Je suis aussi fasciné par les héroïnes de Catherine Breillat, qui font souvent preuve d'un esprit "tout ou rien" similaire, sauf qu’elles ne font pas preuve de ce genre de restreinte paralysante. Au contraire, leur grâce se trouve dans la manière dont elles défient cette idée que l'amour et les corps sont quantifiables.


K : Quel est l'icône KENZO qui te correspond le mieux, le tigre, l’œil ou le poisson ?

J.C. : Je dirais l'œil, parce que comme n'importe quel fan de manga, il m'est arrivé de remplir des pages et des pages d'yeux, pas de visages, même pas de nez, juste des yeux, énormes et avec pleins de reflets.

 

Découvrir ce que les astres vous réservent en août sur KENZODIAC...
 

Pour les plus chanceux d'entre nous le temps des vacances est enfin arrivé ! Avant de partir, jetez un coup d'oeil à nos prévisitions astrologiques pour le mois d'août.

 

lire la suite

 Illustré par Julien Ceccaldi et écrit par notre mystérieuse astrologue, KENZODIAC vous aidera à passer des vacances plus sereines. 

 

www.kenzodiac.com

Nouveau mois, nouveaux horoscopes !

lire la suite

Rendez-vous sur Kenzodiac pour découvrir toutes nos prévisions astrologiques de Juillet ! Ce mois-ci, c'est le signe aquatique du Cancer qui est à l'honneur, caractérisé par sa nature sensible et son intuitivité.

Carol et Humberto sont deux enfants de la Generation X, tous deux nés au  milieu des années 1970 en Californie.

lire la suite

Ils incarnent l’affranchissement créatif décomplexé des 80s dont le punk est la parfaite incarnation. Ils détournent sans cesse les codes européens classiques de la mode et ne sont jamais où on les attend, passant du clair à l’obscure, de l’humour au sérieux.


C’est à travers  la collection printemps-été 2014 qu’ils conjuguent l’impertinence caractéristique de cette époque et l’optimisme propre à la marque.

La vague est un élément majeur de la collection printemps-été 2014 que l’on retrouve aussi bien dans les coupes ondulés que dans les imprimés.

lire la suite

Carol et Humberto ont mélangé leurs influences californiennes issues de la culture punk d’orange county des années 80 à d’autres plus japonisantes issues des estampes japonaises du XIXe siècle. Un trait d’union tiré entre les deux par l’océan Pacifique.


La situation géographique particulière du Japon, entouré par les eaux, a fait de la vague un motif particulièrement important de l’estampe. Les plus connues sont évidemment celles d’Hokusaï qui dépeignent un phénomène naturel aussi beau et hypnotique qu’intimidant.

 

Lire l'article par Alice Cavanagh sur le Creux de la Vague ici.

Aller voir les baleines à Santa Monica.

lire la suite

Cette saison, KENZO pose ses valises en Californie, où ont grandi Carol et Humberto. Nous avons demandé à Joy Yoon - auteure du livre 'The best things to do in Los Angeles – 1001 ideas' (Universe / Rizzoli International) - de sélectionner pour nous les adresses les plus surprenantes. Notre dixième et dernier chapitre est consacré aux activités aquatiques.

Les baleines bleues sont les plus grands mammifères du monde, chassées autrefois jusqu’à la limite de l’extinction elles sont fort heureusement toujours là. Dans la baie de Santa Monica on en trouve d’ailleurs énormément. Si vous n’avez encore jamais eu l’occasion d’en croiser une en personne alors cette croisière est faite pour vous. Avec un peu de chance vous les verez même faire jaillir de l’eau de leurs évents ; des jets impressionnants pouvant aller jusqu'à presque 10 mètres de haut. Pleine de beauté et de puissance, la baleine bleue est définitivement un trésor de Los Angeles à admirer du côté de port de Los Angeles.

100 Aquarium way, dock #2 in long beach. 562-432-4900 www.lawhalewatching.com

A Kayak dans les grottes marines hautes en couleur de Santa Cruz.

lire la suite

Cette saison, KENZO pose ses valises en Californie, où ont grandi Carol et Humberto. Nous avons demandé à Joy Yoon - auteure du livre 'The best things to do in Los Angeles – 1001 ideas' (Universe / Rizzoli International) - de sélectionner pour nous les adresses les plus surprenantes. Notre dixième et dernier chapitre est consacré aux activités aquatiques. Direction les grottes marines de Santa Cruz.

 

Prenez le ferry depuis Santa Barbara pour vous rendre sur la plus grande île de Californie qui accueille elle-même la plus grande grotte marine au monde : presque 400 mètres de long pour 300 mètres de large. A la "Painted Cave", que l’on pourrait traduire par « grotte marine peinte » à cause de ses murs muticolores, les aventuriers peuvent pagayer ou flotter dans l'immensité de ses volumes et de ses sombres alcôves. Pour ceux qui auraient peur d’y rester coincé, allez y plutôt au printemps, période à laquelle une chute d’eau coule par-dessus l’entrée de la grotte.

L’accès à la grotte peut être assez difficile en raison des mesures de mesure de préservation, c’est pourquoi il est préférable de s’y rendre par le biais d’une agence de tourisme.


Le paddle, le tuba et la pêche sont en options. 805-899-4925 www.channelislando/painted-cave-kayaking.php

Chevauchez un dauphin à San Gabriel dans le parc Vincent Lugo.

lire la suite

Cette saison, KENZO pose ses valises en Californie, où ont grandi Carol et Humberto. Nous avons demandé à Joy Yoon - auteure du livre 'The best things to do in Los Angeles – 1001 ideas' (Universe / Rizzoli International) - de sélectionner pour nous les adresses les plus surprenantes. Notre dixième et dernier chapitre est consacré aux activités aquatiques.

Les créatures marines de ce parc sont presques vivantes dans cet air de jeux aux allures de lagon. Une douzaine d’énormes sculptures marines en béton créées par Benjamin Dominguez dans les années 1960, sont toutes aussi amusantes que leurs modèles animés. Vous pourrez grimper sur un serpent de mer, vous perchez au sommet d’une pieuvre géante, ou même glisser sur la langue d’une baleine rose ! Si vous voulez à tout prix vous mouillez un peu allez donc faire trempette dans la pataugeoire prévue à cet effet !


Angle de la rue Wells et Ramona, à San Gabriel, 626-308-2875 www.friendsofthelaguna.com

Cette saison KENZO se joue des apparences pour transformer ses lunettes de soleil en bijoux trompe-l’œil.

lire la suite

Les montures aux coloris pétants se parent de grosses perles nacrées ou d’anneaux dorés, tombants ingénieusement sur le bas des oreilles afin de créer l’illusion et l’amusement.


On les retrouve dans la campagne printemps-été 2014 teintées de reflets surréalistes, pour une vision atypique si chère à la marque.

 

Découvrez nos lunettes sur l'eshop.

Carol et Humberto sont tous deux de grands amateurs des cultures underground qu’ils adorent confronter au monde et aux codes plus conventionnels du mainstream.

lire la suite

Une démarche singulière qu’ils défendent tout particulièrement à travers leur vision créative, des différentes collaborations, au choix des photographes pour les campagnes, en passant par les compositeurs de nos bandes sons de défilé. Pour les collections KENZO, le duo s’inspire sans cesse d’un underground qu’ils retraduisent grâce à leur vocabulaire vestimentaire si particulier. Cette saison le punk, le skateboard et la beach culture sont notamment à l’honneur. Cet hiver ce sera au tour du cinéma expérimental de Lynch.

 

Découvrir plus sur les influences underground de la collection printemps-été 2014:

'Scratch your name on my Arm' par Deanna Templeton.

La scène underground de la côte Ouest par Milly McMahon.

Mike D. du groupe Beastie Boys.

Le punk British de Malcolm Maclaren.