Toni Halonen - Kenzine, le blog officiel de Kenzo

Vous lisez les posts de la section : Toni Halonen voir tous les posts

Load previous posts

Les zips - détails phares de la saison - se retrouvent en chassé-croisé sur nos pièces en cuir, formant l’emblématique lettre K, symbole de la maison.

lire la suite

Présents sur nos perfectos et nos sacs Kalifornia, ils twistent ces pièces d’inspiration plutôt classiques pour en forger toute la particularité. De volume outré, les zips renvoient à leur âge d’or : les années 1990 et à l’esthétique punk qui inspire cette collection.

KENZO partage en ligne ses recettes coup de cœur, toutes inspirées par les thèmes de nos collections.

lire la suite

La saison passée c’est plutôt en Asie et en Inde que Petit Comité était allé puiser son inspiration pour vous proposer des recettes aussi bonnes qu’étonnantes.


Avec les beaux jours, les chefs François Pasteau et Olivier Roellinger nous apprennent comment concilier délices marins et protection des espèces en voie de disparition avec des recettes de daurade, lieu jaune, maquereaux et mulet noir. Yummy !

Carol et Humberto sont tous deux de grands amateurs des cultures underground qu’ils adorent confronter au monde et aux codes plus conventionnels du mainstream.

lire la suite

Une démarche singulière qu’ils défendent tout particulièrement à travers leur vision créative, des différentes collaborations, au choix des photographes pour les campagnes, en passant par les compositeurs de nos bandes sons de défilé. Pour les collections KENZO, le duo s’inspire sans cesse d’un underground qu’ils retraduisent grâce à leur vocabulaire vestimentaire si particulier. Cette saison le punk, le skateboard et la beach culture sont notamment à l’honneur. Cet hiver ce sera au tour du cinéma expérimental de Lynch.

 

Découvrir plus sur les influences underground de la collection printemps-été 2014:

'Scratch your name on my Arm' par Deanna Templeton.

La scène underground de la côte Ouest par Milly McMahon.

Mike D. du groupe Beastie Boys.

Le punk British de Malcolm Maclaren.

 

La culture skate et la ville de Los Angeles sont deux éléments indissociables dont KENZO s’est inspiré à de nombreuses reprises.

lire la suite

Elle a été célébrée à travers nos collaborations avec Vans, avec un modèle emblématique de skate – les « Era » - revisitées à coup d’imprimés multicolores issus de nos différentes collections.


En novembre dernier, c’est dans le légendaire skatepark indoor « The Berrics » que nous avons lancé notre nouveau sac Kalifornia. Pour l’occasion un crew de skateuses a assuré le show en ridant la table du dîner,  transformée en un clin d’œil en module.
Cette saison, vous pouvez d’ailleurs découvrir les spots préférés de l’une d’elle - Vanessa Torres - dans son interview pour Kenzine.

Le rouge est la couleur du militantisme par excellence et elle correspond donc bien à l’état d’esprit frondeur adopté par KENZO cette saison.

lire la suite

C’est une couleur ambivalente à laquelle on attribue de nombreuses significations et utilisations. Elle dénote aussi bien la passion, l’exception et la vitalité que le danger. C’est ce mélange complexe que l’on découvre en filigrane dans notre collection comme pour mieux montrer du doigt et dénoncer la surpêche.
Le rouge est l’une des couleurs thématiques de cette saison, en contraste parfait avec le bleu dominant.

 

Voir la collection Red High Waves dans notre e-shop.

La surpêche est un sujet sensible qui tient tout particulièrement à cœur à Carol et Humberto, natifs de Californie et très attachés à la préservation des océans.

lire la suite

En s’associant à la Blue Marine Foundation et en créant avec eux la ligne No Fish No Nothing, le duo désire adresser un message fort contre la surpêche qui détruit peu à peu la faune et la flore marine. Une prise de conscience rendue possible grâce au film coup de poing « The End of the Line », adapté du livre de Charles Clover, directeur de la fondation, qui révèle les nombreuses dérives et les réels dangers de la surpêche industrielle. 

 

Pour en savoir plus sur la Blue Marine Foundation, lire le Message de Carol et Humberto.

« No Fish No Nothing » est le slogan manifeste et militant imaginé par Carol et Humberto pour résumer la gravité de la situation ainsi que l’enjeu de leur investissement dans la protection des océans. C’est à travers la ligne du même nom qu’ils s’expriment.

lire la suite

La vie marine est nécessaire au développement de toute vie humaine et c’est en se rendant compte des ravages causés par la surpêche que Carol et Humberto ont décidé de soutenir la Blue Marine Foundation (BLUE). On retrouve sur les pièces de cette ligne les différents slogans ainsi que des données rendant compte de l’impact de la surpêche. Le vêtement est donc détourné de son simple usage pratique et devient le vecteur d’un message fort et militant.


C’est pour soutenir financièrement la fondation que la ligne a été créée. Si vous aussi vous souhaitez apporter votre soutient à cette cause rendez-vous sur notre e-shop !

Los Angeles symbolise à elle seule la contre-culture héritée des années 1950 et l’émergence de la jeunesse. Grande comme douze fois Paris, la cité des anges est un espace hétéroclite où se mélangent nature et urbanité, plages et montagnes.

lire la suite

Elle est le berceau de nombreux mouvements alternatifs tels que le punk et le hip-hop et mêle l’influence d’Hollywood et des banlieues multi-ethniques typiquement américaines. Los Angeles est aussi la ville natale d’Humberto et Carol, celle dont ils ont hérité la créativité spontanée, contemporaine et décomplexée que l’on retrouve dans leurs collections pour KENZO.

Le Kalifornia est le sac signature de KENZO. Lancé à l’automne 2013, il se pare de couleurs estivales et d'imprimés aquatiques, pour la saison printemps-été 2014.

lire la suite

Tous deux originaires du Golden State, Humberto Leon et Carol Lim sont imprégnés depuis l’enfance d’une culture californienne qui donne tout son piquant au nouvel esprit KENZO. Le Kalifornia est la synthèse inédite du chic parisien et de ce farniente californien.


En décembre dernier le sac a été lancé dans un skatepark indoor de Los Angeles où quatre skateuses pro ridaient la table du dîner pendant que Kelela et Total Freedom du label californien Fade to Mind assuraient côté musique. Les amies de Carol et Humberto - Fergie, Rashida Jones, Rose McGowan, Gia Goppola ou encore Devon Aoki, sublime égérie de la campagne KENZO printemps-été – avaient toutes répondu présentes pour l'occasion.

Toni Halonen est le graphiste finlandais qui a créé pour nous les illustrations hautes en couleurs du KENZOPEDIA de cette saison. Nous nous sommes entretenus avec lui pour en savoir un peu plus à son sujet !

lire la suite

KENZINE : Quelle lettre as-tu préféré illustrer ? Pourquoi ?
Toni Halonen : Jusqu’à maintenant, ma lettre préférée a été le ‘I’. Je me suis beaucoup amusé à mixer l’esthétique de KENZO avec des éléments iconographiques.

 

K : Quel mot aimerais-tu entendre plus souvent ?
T.H. : Lentokonesuihkuturbiinimoottoriapumekaanikkoaliupseerioppilas. C’est le mot le plus long en finlandais, qui se traduit par ‘étudiant sous-officier mécanicien auxiliaire pour le moteur à turbine d’un avion à réaction’. J’adorerais voir quelqu’un le caser dans une conversation !

 

K : Comment as-tu abordé ton travail ?
T.H. : D’habitude je lis le brief et j’essaie de trouver des idées, sans vraiment y arriver. C’est quand je fais quelque chose qui n’a rien à voir que l’idée me vient. Je laisse tomber ce que je suis en train de faire, j’attrape mon stylet et je me mets à dessiner des croquis.

 

K : Quelles sont les valeurs ou les éléments esthétiques que tu partages avec KENZO ?
T.H. : Les couleurs vives, l’humour décalé, les croquis bruts, dessinés à la main. Je n’ai pas vraiment à ‘travailler’ pour faire quelque chose qui corresponde à KENZO, ça me vient naturellement.

 

K : Quel est l'animal KENZO qui te correspond le mieux, le tigre ou le poisson ?
T.H. : Le tigre. C’est en fait mon signe du zodiaque japonais.

 

K : Décris-toi en une phrase.
T.H. : Un mec cool qui habite dans le nord et qui essaie de gagner sa vie.

 

K : Que préfères-tu dessiner ?
T.H. : J’aimerais faire plus de dessins abstraits. C’est certainement une chose à laquelle j’aimerais me consacrer davantage dans le futur.

 

K : Ta police préférée ?
T.H. : Seulement une ?! C’est comme si tu demandais à un DJ de donner son morceau favori ! Mon titre pourrait être ‘In the air tonight’ de Phil Collins et la police ne peut être que Futura (la vieille version), même si je ne l’utilise plus trop.

 

K : Seul sur une île déserte, quelle est la chose sans laquelle tu ne pourrais vivre ?
T.H. : Ma collection de disques.

 

K : Si tu étais une couleur dans un boîte de peinture, laquelle serais-tu ? Pourquoi ?
T.H. : Je serais sûrement une couleur folle et inattendue, comme ces stylos multicolores que tu avais étant petit. Quand tu poussais sur toutes les couleurs en même temps tu pouvais dessiner des trucs dingues !

 

K : Quel est le dernier cadeau que tu as reçu ?
T.H. : Je passais des disques à St Petersbourg et le boss du label local, Kirill, m’a donné des 45 tours géniaux. Malheureusement, après avoir joué toute la nuit et bu de la vodka russe, ils ont mystérieusement disparu…

 

K : KENZO est passionné de voyage, quelle est la ville ou l’endroit qui t’inspire le plus ?
T. H. : Je dois dire que même si j’adore voyager, ma ville natale Helsinki est l’endroit qui m’inspire le plus.

 

K : Ta prochaine destination de rêve ?
T. H. : J’adorerais aller au Maroc, à Marrakech, pour visiter les Jardins Majorelle. J’aime également les tapis marocains qui possèdent une certaine beauté brute et desquels on peut apprendre beaucoup de choses.

 

K : Si tu n’étais pas devenu graphiste, tu aurais été  ...
T.L : J’ai déjà changé de carrière une fois : j’étudiais l’architecture avant d’écouter mon cœur et de m’essayer au graphisme. Ne me fais pas vivre ça encore une fois !

 

Découvrez le travail de Toni :

1 2 3 4 5 6 7 8