Tête à Tête avec Brenmar

Brenmar a produit "Kingpinning", le track de Mykki Blanco qui habille la vidéo Cloudbusting que le duo Partel Oliva a réalisé pour KENZO. Kenzine l'a interviewé et nous avons parlé inspiration, tournée, avions, ciel et nuages...

 

lire la suite

KENZINE: Est-ce que tu peux nous dire quelques mots de ton background musical ?

BRENMAR: J'ai grandi à Chicago et gamin j'ai grandi avec avec la ghetto house,  le hiphop et la rnb. A la fin de mon adolescence j'étais plutôt dans la noise, le jazz, le punk et l'indi-rock. Je suis passé par pas mal de phases différentes avant de boucler la boucle et de produire de la musique de club, du hiphop et du r'n'b.

 

K: Le duo Partel Oliva a utilisé le track "Kingpinning" pour la vidéo Cloudbusting, comment penses-tu que la musique vienne nourrir les images ici ?

B: Je l'aodre ! Je pense que la musique va super bien avec, c'est surréaliste dans le meilleur sens du terme.

 

K: Il y a quelque chose dans "Kingpinning" qui nous fait penser à la bande son d' "Akira" de Geinoh Yamashirogumi, est-ce que c'est quelque chose que tu avais en tête quand tu travaillais ? 

B: Je ne peux pas vraiment dire que j'avais Akira en tête mais c'est drôle que tu me parles de ça parce qu'Akira est un film que j'ai vu des dizaines de fois ado, c'est vraiment mon film d'animation préféré, il est dingue. Peut-être que c'est mon subconscient qui a parlé ? 


K: Tu as un sens du style assez précis, comment utilises-tu la mode?

B: Je suis un fou de mode. Ce qu'une personne porte dit beaucoup sur elle, c'est important. Le moment où je choisi ce que je vais porter est un de mes moments préférés de la journée, c'est comme un jeu. Ca peut même s'approcher de quelque chose d'artistique si on laisse les choses aller jusque-là. Si tu es bien dans tes vêtements, tu as l'air bien, ça c'est un fait. Le design amène des avantages pour des raisons évidentes mais c'est le style fait TOUT. Si tu as l'oeil tu peux sortir d'un magasin un peu cheap et avoir l'air plus pointu que quelqu'un qui sort d'une enseigne très haut de gamme et c'est génial. En ce qui concerne la musique, elle va de pair avec la mode, ça a toujours été le cas et ça le sera toujours, selon moi.


K: KENZO fait référence en permanence au voyage, toi qui tourne beaucoup, quelle est ta ville préférée et pourquoi ?

B: Chicago sera toujours ma maison parce qu'elle a fait la personne que je suis devenu, New York est mon bébé, mon playground, mon inspiration, ma ville préférée au monde <3 Et si on parle tournée et étranger, alors ce sont Londres et Tokyo. Londres pour la culture club et la mode, Tokyo pour les restaurants et la mode.


K: Comme pas mal de musiciens tu passes ton temps dans les avions, quel est ton endroit préféré dans le ciel ?

B: La première classe (lol)

 

K: Est-ce que tu peux nous donner rapidement le titre d'une chanson qui contient le mot "nuage" ("cloud" en anglais) ?

B: "Clouds So Loud" de Le1f

 

K: Si tu pouvais te rendre n'importe où, où déciderais-tu d'aller ?

B: En Afrique ou au Moyen-Orient !

 

K: Quels sont tes projets pour la saison qui arrive ?

B: Mon premier projet solo sort en septembre, 8 morceaux, tous originaux, tous avec des voix. Ca s'appelle "High End Times Vol. 1". Suivi de très près par un projet collaboratif avec mon pote dj sliink, de la musique de club, 4 morceaux sur le label de Los Angeles Body High. 

 

Ecoutez le morceau ici.