Tête à tête avec brianna capozzi

Brianna Capozzi, photographe basée à New York, a réalisé une série assez épique autour de la collaboration KENZO x VANS de la saison. Elle joue avec les imprimés iconiques de la collection automne-hiver : Lightning Bolts, Clouds et Flying Tigers.

Kenzine vous dit tout à son sujet...

lire la suite

KENZINE: Comment tu décrirais ton travail ?
BRIANNA CAPOZZI: Mon travail concerne moins l'aspect technique de la photo que l'idée de faire une image. Ce qui m'intéresse c'est de créer une histoire et le stylisme est extrêmement important. Je m'occupe souvent beaucoup des vêtements sur mes shootings, beaucoup des mannequins également. Je demande constamment à des inconnus dans la rue de poser pour moi. Ca m'intéresse beaucoup de créer un personnage basé sur leurs personnalités. Quand je rencontre quelqu'un je sais immédiatement quel personnage je voudrais qu'il ou elle incarne et j'ai besoin de shooter immédiatement, dès le lendemain. Longtemps il n'y avait que moi et un mannequin sur mes shoots. Je gérais le stylisme, les cheveux, le make up moi-même, ça m'a permis de développer une esthétique vraiment personnelle.

 

K: Qui t'a influencé ces dernières années ?

B. C.: Ma plus grande influence a été mon école. J'ai suivi un super programme à la Parsons pendant 3 ans avec Pascale Gatzen. C'est l'une des plus grandes artistes et le mentor le plus inspirant que j'ai rencontré. Elle m'a enseigné de ne pas se laisser enfermer par des règles et d'aller là où j'avais envie d'aller. Ca a eu beaucoup d'impact sur ma façon de créer et sur le processus que je suis pour produire mes images. Susan Cianciolo et Sarah Aphrodite, de merveilleuses artistes et fashion designers, ainsi qu'Antek Walczak, l'un des membres de Bernedete Corporation, m'ont également appris à suivre mes envies. Ces personnalités-là ont fait sauter pas mal de barrières ! Ils continuent d'ailleurs. La création ne se contrôle pas vraiment, c'est l'une des erreurs les plus fréquentes que les gens font. Quand on la laisse plus libre, on obtient toujours quelque chose de réellement original.


K: Quel est le concept de la série ?
B. C.: Le concept de la série-  et j'espère que c'est évident - est le suivant : ce sont des miss-météo qui traite de la la pluie et du beau temps de façon quelque peu épique !

 

K: Tu as ta propre façon d'utiliser les mannequins, est-ce que tu peux nous en dire quelques mots ?

B. C.: Julia (styliste de la série KENZO x VANS) et moi sommes assez fans d'une esthétique passéiste que l'on souhaite recréer sans cesse. Ici, on voulait que les filles aient ce côté un peu 80s et 90s et Clark et Nico ont réalisé des make up et des coiffures parfaitement cohérentes du coup. Et puis je shoot encore en argentique donc j'imagine que ça a son effet sur les mannequins aussi. 


K: Est-ce que tu avais une référence de série ou de film culte en tête pour cette série ?

B. C.: Non, pas du tout. Pour ce shoot, j'ai passé un temps fou à regarder les infos. J'ai enregistré les chaînes météo tous les jours, pour les regarder la nuit. Ma mère aurait été fière de mon degrès de connaissance sur le sujet ! J'ai aussi beaucoup regardé de journaux télévisés des années 80 sur internet parce que je savais que j'avais envie de cette touche un peu datée. Ed Benitez a enfoncé le clou avec sa contribution graphique, donnant encore plus de relief à ce côté cheap que je recherchais. Ca a vraiment amené une valeur ajoutée aux images. Je suis consciente en revanche que certaines images ont un côté très "Sauvés par le gong" mais ça ne me dérange pas du tout.

 

K: De quelle façon utilises-tu l'humour dans ta photo ou comment joues-tu avec les images ?


B. C.: C'est une chose qui se passe naturellement. Il y a beaucoup d'humour dans ma vie donc je pense que ce serait difficile que ça ne transparaisse pas dans mon travail. J'aimerais toujours plus quelque chose qui est drôle que quelque chose qui ne l'est pas. 

 

K: Est-ce que tu es plus une fille de l'automne, de l'hiver, du printemps ou de l'été et pourquoi ?
B. C.: De l'été. L'un de mes rêves est justement de tout plaquer pour partir à Hawaï surfer toute la journée. Je suis cette surfeuse pro, Alana Blanchard, sur Instagram et c'est dingue ce que sa vie est cool ! Sa combi orange est démente. Je rêverais de la shooter. 


K: La parfaite chose à faire lorsqu'il pleut ?
B. C.: C'est super de rester seul et de s'occuper sans parler à personne.

 

K: 
KENZO parle beaucoup du voyage, quelle est ta ville préférée et pourquoi ? 

B. C.: J'ai eu un petit mouvement de recul tout en le disant mais je crois que c'est vraiment New York !

 

K: Est-ce que tu photographies ou que tu intagrammes le ciel ?


B. C.: Pas vraiment, j'instagramme plutôt des fesses !


K: Où est-ce que tu irais si tu pouvais aller n'importe où là ? 

B. C.: Dans n'importe quel endroit tropical !


K: Quels sont tes projets pour cette saison ?


B. C.: Julia et moi avons mis en stand by un gros projet perso pour travailler sur la série donc on va se remettre là-dessus. Vous verrez ;) <3

 

Le site de Brianna