Tête à Tête avec Toni Halonen

Toni Halonen est le graphiste finlandais qui a créé pour nous les illustrations hautes en couleurs du KENZOPEDIA de cette saison. Nous nous sommes entretenus avec lui pour en savoir un peu plus à son sujet !

lire la suite

KENZINE : Quelle lettre as-tu préféré illustrer ? Pourquoi ?
Toni Halonen : Jusqu’à maintenant, ma lettre préférée a été le ‘I’. Je me suis beaucoup amusé à mixer l’esthétique de KENZO avec des éléments iconographiques.

 

K : Quel mot aimerais-tu entendre plus souvent ?
T.H. : Lentokonesuihkuturbiinimoottoriapumekaanikkoaliupseerioppilas. C’est le mot le plus long en finlandais, qui se traduit par ‘étudiant sous-officier mécanicien auxiliaire pour le moteur à turbine d’un avion à réaction’. J’adorerais voir quelqu’un le caser dans une conversation !

 

K : Comment as-tu abordé ton travail ?
T.H. : D’habitude je lis le brief et j’essaie de trouver des idées, sans vraiment y arriver. C’est quand je fais quelque chose qui n’a rien à voir que l’idée me vient. Je laisse tomber ce que je suis en train de faire, j’attrape mon stylet et je me mets à dessiner des croquis.

 

K : Quelles sont les valeurs ou les éléments esthétiques que tu partages avec KENZO ?
T.H. : Les couleurs vives, l’humour décalé, les croquis bruts, dessinés à la main. Je n’ai pas vraiment à ‘travailler’ pour faire quelque chose qui corresponde à KENZO, ça me vient naturellement.

 

K : Quel est l'animal KENZO qui te correspond le mieux, le tigre ou le poisson ?
T.H. : Le tigre. C’est en fait mon signe du zodiaque japonais.

 

K : Décris-toi en une phrase.
T.H. : Un mec cool qui habite dans le nord et qui essaie de gagner sa vie.

 

K : Que préfères-tu dessiner ?
T.H. : J’aimerais faire plus de dessins abstraits. C’est certainement une chose à laquelle j’aimerais me consacrer davantage dans le futur.

 

K : Ta police préférée ?
T.H. : Seulement une ?! C’est comme si tu demandais à un DJ de donner son morceau favori ! Mon titre pourrait être ‘In the air tonight’ de Phil Collins et la police ne peut être que Futura (la vieille version), même si je ne l’utilise plus trop.

 

K : Seul sur une île déserte, quelle est la chose sans laquelle tu ne pourrais vivre ?
T.H. : Ma collection de disques.

 

K : Si tu étais une couleur dans un boîte de peinture, laquelle serais-tu ? Pourquoi ?
T.H. : Je serais sûrement une couleur folle et inattendue, comme ces stylos multicolores que tu avais étant petit. Quand tu poussais sur toutes les couleurs en même temps tu pouvais dessiner des trucs dingues !

 

K : Quel est le dernier cadeau que tu as reçu ?
T.H. : Je passais des disques à St Petersbourg et le boss du label local, Kirill, m’a donné des 45 tours géniaux. Malheureusement, après avoir joué toute la nuit et bu de la vodka russe, ils ont mystérieusement disparu…

 

K : KENZO est passionné de voyage, quelle est la ville ou l’endroit qui t’inspire le plus ?
T. H. : Je dois dire que même si j’adore voyager, ma ville natale Helsinki est l’endroit qui m’inspire le plus.

 

K : Ta prochaine destination de rêve ?
T. H. : J’adorerais aller au Maroc, à Marrakech, pour visiter les Jardins Majorelle. J’aime également les tapis marocains qui possèdent une certaine beauté brute et desquels on peut apprendre beaucoup de choses.

 

K : Si tu n’étais pas devenu graphiste, tu aurais été  ...
T.L : J’ai déjà changé de carrière une fois : j’étudiais l’architecture avant d’écouter mon cœur et de m’essayer au graphisme. Ne me fais pas vivre ça encore une fois !

 

Découvrez le travail de Toni :

1 2 3 4 5 6 7 8