Tête à tête : Partel Oliva

Le duo Partel Oliva, qui officie également à la direction artistique de la communication chez KENZO, sous la houlette des Directeurs de la Création - Humberto Leon et Carol Lim - a réalisé son premier film : CLOUDBUSTING. Ils donnent leur vision des collections homme et pré-collection femme automne-hiver 2013, principalement axées autour des imprimés Day Clouds et Night Clouds. Pour nous, ils reviennent sur la façon dont ils ont conçu ce film...

lire la suite

KENZINE : Est-ce que vous pouvez-nous dire quelques mots de votre duo ? Depuis quand travaillez-vous ensemble ?
Partel Oliva : Six, sept ans ? Partel Oliva est le meilleur prétexte que nous ayons trouvé pour passer notre vie ensemble.

 

K : Qui fait quoi au sein de Partel Oliva ?
P.O. : Nous n'avons pas de spécialités respectives. On essaie de se mettre au service l'un de l'autre, de finir nos phrases.

 

K : Comment avez-vous appréhendé cette vidéo pour KENZO et quel en est le concept ?

P.O. : Le concept est venu de la collection homme. Au défilé, nous avions vu surgir ces silhouettes très exactes, comme concentrées sur une idée technique de leur fonction, mais aussi ornées, décorées de motifs peints. Le contraste était beau, comme une combinaison d'astronaute brodée à la main, presque une contradiction. Il s'agissait de préciser cette première impression en trouvant le paysage dans lequel ces silhouettes s'inscrivaient, et l'activité qui les justifiait. D'où les motos, les figures acrobatiques et casquées qui semblent passer leur vie à parfaire des gestes impossibles et la fille au milieu comme anomalie, brèche dans une existence vouée aux machines.

 

K : Quelques mots sur la musique ?
P.O. : Notre point de départ était le gamelan, tel qu'interprété par Geinoh Yamashirogumi pour la bande d'originale d'Akira. Ligne d'arrivée : l'instrumental d'un morceau de Mykki Blanco produit par Brenmar. Les deux ne sont pas si éloignés qu'on pourrait le croire.


K : Quel est votre produit KENZO favori cet hiver ?
P.O. : Les parkas de teufeurs, le blouson demi-lune.


K : Si vous pouviez prendre une moto et aller n'importe où, où choisiriez-vous d'aller ?
P.O. : Neo-Tokyo.