Tête à Tête: Romain Bernardie James

Nous avons demandé au photographe français Romain Bernardie James de nous proposer son interprétation de l'imprimé "Clouded Leopard" de la collection KENZO printemps-été 2013 (vous pourrez trouver les premières images de la série sur le blog dès mercredi) et nous avons pris le temps de nous asseoir avec lui pour qu'il nous parle de son travail, de ses idées pour le futur et de sa vision de la marque.

 

 

 

lire la suite

Pourrais-tu nous parler un peu de ta formation?

    J'ai étudié le marketing et la publicité à l'école, j'ai un master de communication, suite à quoi j'ai appris mon métier qui est le graphisme et la direction artistique. La photo est venue bien plus tard et sur le tas. J'ai travaillé surtout chez des éditeurs, Le Book, le magazine WAD, la chaîne MCM, il y a longtemps… avant de créer ma propre compagnie et de devenir totalement indépendant.


      Pourrais-tu décrire un peu ton univers photographique? De prime abord, c'est un univers pop et coloré mais il comporte souvent un décalage, un élément perturbateur

        Oui c'est assez pop et spontané. Il y a souvent de l'humour, des couleurs franches et un truc un peu rétro.
         

          Peux-tu nous parler un peu de cette série "léopard"?

            Le léopard vu par Kenzo est assez particulier et original. C'est plaisant de ne pas se retrouver avec un motif que l'on a déjà vu 60 fois, quand tous les ans les magazines nous font le coup du retour du léopard. Pour cette série nous avons voulu utiliser des principes de nature morte mais avec un mannequin vivant: la très fraîche Diana, qui a été parfaite pour le job bien qu'elle ne connaisse pas les Fugees ni Melrose Place (ni Alyssa Milano ndlr)! L'idée était vraiment de composer comme une nature morte. le corps est utilisé comme n'importe quel autre élément de décor.

            Comment peut-on expliquer selon toi que l'imprimé léopard soit devenu si iconique? Qu'a-t-il de si particulier?

              Comme je le disais, la version Kenzo du léopard a cela d'original qu'elle reprend juste le principe du tâcheté léopard mais le réinterprête complètement différemment, c'est ce qui je pense fait son succès. Avec des couleurs actuelles, on est hors de ce que l'on connaît et c'est assez agréable!


                A quoi rattaches-tu la marque Kenzo? Quels sont les valeurs de la marque qui résonnent chez toi?

                  Depuis que je suis gamin j'ai toujours vu Kenzo comme la marque qui apportait de l'exotisme d'une manière sincère, et pas pour suivre la tendance ou dans une démarche purement marketing, comme lorsque c'est la mode du tropical rétro et que toutes les marques en font soudainement...



                  Je me souviens de ton blog l'"Apérolog", il y a plusieures années, et tu tiens aujourd'hui plusieurs tumblr "And we drink and drown" et "Les Bécanes", comment penses-tu qu'internet ait fait évoluer la photographie ces dernières années?

                    Internet et surtout des plateformes comme tumblr ont fait évoluer la photographie en termes d'accès et de gratuité. Mais voir de bonnes photos requièrent toujours un effort, et même beaucoup plus important qu'auparavant. Quand il fallait payer et même payer cher pour acheter des beaux livres ou des magazines objets pour avoir accès à de belles images, aujourd'hui elles sont disponibles gratuitement et en grand nombre mais souvent dissimulées sous un sacré tas de saloperies. Du point de vue créatif, on était sûrement en meilleur posture avant, chacun faisait son truc, aujourd'hui beaucoup reproduisent le style en vogue du moment sur tumblr sans chercher beaucoup plus loin, donc c'est à double tranchant.


                      Peux-tu nous parler de ces tumblr et de ce qu'ils apportent à ton travail?

                        Pour "Les bécanes" il ne s'agit pas du tout d'un travail photographique, enfin je ne le considère pas comme tel, c'est plutôt le fan de base qui fait quelques photos dans les salons de vieilles motos le week-end. Il se trouve que je voyage beaucoup aussi et que du coup je peux exercer cette passion un peu partout, mais ce n'est rien de plus.


                          Tu as aujourd'hui plusieures activités, comment penses-tu qu'elles se complètent?

                            Même si je prends part à plusieurs projets notamment via les salons MAN, ou l'agence créative The Imaginers, la base reste la même. Je suis graphiste de formation et je fais des photos. ça se complète plutôt pas mal, le graphisme m'a appris à composer, et comme je n'ai jamais appris la photo c'est essentiel!

                             

                            Ci-dessous un portfolio d'images personnelles choisies par Romain.

                             

                              1 2 3 4 5 6 7