COMMENT CONSOMMER DU POISSON TOUT EN RESPECTANT L'ENVIRONNEMENT

Aujourd'hui, nous souhaitons partager avec vous quelques règles à suivre pour consommer du poisson tout en respectant l'environnement et nous aider du même coup à lutter contre la surpêche !

lire la suite

Quand vous achetez des produits de la mer, assurez-vous de leur provenance (consommer local ne signifie pas forcément respecter l’environnement). Une fois que vous en connaissez la provenance, référez-vous à  un guide tel que MCS fishonline au Royaume Uni ou Monterey Bay Seafood Watch aux Etats-Unis ou le guide WWF pour les autres pays. Ces sources d’informations sont à la fois fiables et excellentes, vous y trouverez de nombreuses références.

Vous pouvez également télécharger des guides sur votre portable ou votre ordinateur, ou acheter des mini-guides de poche que vous pouvez avoir sur vous quand vous allez au restaurant ou au supermarché.

Si vous souhaitez savoir quels sont les restaurants qui font des erreurs pour oeuvrer à la conservation des stocks en Angleterre, en France, en Espagne, aux Etats-Unis, en Belgique ou en Suisse vous pouvez également consulter le site www.fish2fork.com.

 

Quelle que soit la façon dont vous cherchez à obtenir ces informations, connaître la provenance des produits est une excellente habitude à prendre. Vous pourrez montrer au poissonnier, au commerçant ou au restaurateur que vous voulez savoir s’ils connaissent la provenance de leurs produits et si cela fait partie de leurs préoccupations.

Prenez l’habitude de demander à ce que davantage d’informations sur la provenance des produits de la mer figurent sur les étiquettes des produits ou sur les menus.
Demandez à ce qu’il y ait plus de détails quant aux méthodes de pêche sur les étiquettes des produits ou sur les menus. C’est votre droit en tant que consommateur de le savoir !
Vous ne devriez pas consommer une espèce qui a une note de cinq sur la liste rouge des poissons à éviter selon MCS, sur la liste des espèces à éviter de Monterey, ou sur la liste rouge de WWF.
Cela va de l’anguille européenne au thon rouge de la Méditerranée ou de l’Atlantique et concerne certains stocks de cabillaud, l’empereur et toutes les espèces de poissons d’eaux profondes, ainsi que les petits poissons blancs.

La solution consiste à varier votre consommation, en choisissant des espèces de poisson différentes.
Aidez-nous à combattre la surpêche en en parlant autour de vous. C'est maintenant ou jamais !

Pour voir de quelle façon l'organisation avec laquelle nous avons choisi de nous associer aide à protéger les océans, visitez son site : www.bluemarinefoundation.com