ALL EYES ON US - PART #1 LE TROISIèME OEIL - Kenzine, le blog officiel de Kenzo

Vous lisez les posts de la section : Faustine Kopiejwski voir tous les posts

Load previous posts

Voyage littéraire à travers notre sélection éclectique de dix livres que l'on adore et dont le titre inclut le mot "oeil"inspiration et motif omniprésent dans notre collection automne-hiver 2013, au singulier ou au pluriel.

lire la suite

"L’œil de la lune"
Anonyme
Véritable page-turner dont le héros est un tueur en série baptisé Bourbon Kid, L’œil de la Lune est la suite du Livre Sans Nom, publié en 2007 sur Internet avant de sortir en librairies. Soupçonné par certains d’être Quentin Tarantino, son auteur reste à ce jour inconnu.

 

"L’œil du léopard"
Henning Mankell
L’écrivain suédois Henning Mankell place l’action de ce roman en Zambie dans les années 50. Il met en scène Hans, citoyen du pays des rennes parti vivre en Afrique et confronté à une incompréhension insoluble entre Blancs et Noirs. Une œuvre intense et implacable.

 

"L’œil le plus bleu"
Toni Morrison
Paru en 1970, l’œil le plus bleu est le roman inaugural de Toni Morrison, première romancière noire à avoir reçu le prix Nobel. Il met en scène deux fillettes afro-américaines dans les années 40 : l’une est fière de son identité, l’autre rêve d’une peau blanche et de deux yeux bleus.

 

"La Vie devant ses yeux"
Laura Kasischke
Incarnée à la fois par Uma Thurman et Evan Rachel Wood dans l’adaptation réalisée en 1998, Diana est une quadra à qui la vie sourit. Une jolie petite fille, un mari sexy, un chat, elle a tout pour être heureuse dans sa banlieue américaine proprette. Pourtant, des flash l’assaillent : ceux d’un drame du passé que sa mémoire refuse obstinément d’effacer. 

 

"Les Yeux d’Elsa"
Aragon
Ces vingt et un poèmes sont comme autant de déclarations d’amour à Elsa Triollet, épouse d’Aragon à qui il dédiera une grande partie de son œuvre. Publié en 1942, ce recueil, puissant hymne à l’amour et à la vie, est aussi un bras d’honneur à la guerre qui sévit alors.

 

"Les Yeux bandés"
Siri Hustvedt
Les Yeux bandés est le premier roman de Siri Hustdvedt, avec lequel l’écrivaine américaine et épouse de Paul Auster a immédiatement rencontré un succès international. Il met en scène Iris Vegan, étudiante en lettres modernes, à travers quatre nouvelles qui gravitent autour d’un thème commun : la quête identitaire.

 

"Les Yeux du dragon"
Stephen King
Ce roman sorti en 1984 a été écrit par Stephen King pour sa fille, alors âgée de 13 ans et trop jeune pour lire les livres habituellement terrifiants écrits par son auteur de père. C’est un conte pour enfants de type heroic fantasy qui met en scène deux frères aux caractères opposés. 

 

"Des Yeux de soie"
Françoise Sagan
Recueil de dix-neuf nouvelles, Des Yeux de soie se déploie autour du thème de la rupture. Françoise Sagan s’y plaît à déjouer les apparences en imaginant des retournements de situations tous plus inattendus les uns que les autres.

 

"Paris à vue d’œil"
Henri Cartier Bresson
Paris à vue d’œil est un livre de photos au format poche édité pour la première fois en tant que catalogue d’une exposition au musée Carnavalet en 1984. On y trouve des clichés pris par Henri Cartier Bresson avec son Leica entre 1950 et 1970.

 

"Les Yeux jaunes des crocodiles"
Katherine Pancol
Premier volet d’une trilogie entamée en 2006, Les Yeux jaunes des crocodiles est un best-seller vendu à plusieurs millions d’exemplaires et traduit en 31 langues. Il tire le portrait de plusieurs femmes de générations différentes et traite de leur inaptitude au bonheur. 

Cette saison, nous voyons des yeux partout ! Dans la mode, l'art, la cuisine ou la musique. Voilà donc notre mixtape autour de l'oeil. 10 morceaux que vous connaissez déjà probablement...

 

Numéro #1 : "Eye In The Sky" par The Alan Parsons Project

Génial producteur et ingénieur du son ayant collaboré avec les Beatles ou Pink Floyd au début des 70’s, Alan Parsons a aussi écrit quelques tubes absolus et intergénérationnels comme cet increvable Eye In The Sky. Vintage, mais toujours aussi moderne.

 

lire la suite

Numéro #2 : "Mind & Eyes" par Nite Jewel
Loin des pop songs arty qui lui ont valu de sortir un disque sur le label Italians Do It Betters, la Californienne Ramona Gonzalez, alias Nite Jewel, façonne ici une soul pop d’un classicisme assumé qui rappelle les atmosphères cotonneuses chères à Sade.  

 

Numéro #3 : "Needles In The Camel’s Eye" de Brian Eno

Morceau d’ouverture de "Here Come The Warm Jets", le premier album solo de Brian Eno, ce morceau noisy et percussif sorti en 1974 peut être considéré comme l’un des prémices du punk. 

Numéro #4 : "Red Eye" de Kid Cudi feat. HAIM
L’ancien protégé de Kanye West s’entoure des trois californiennes de Haim le temps de ce duo downtempo et émotif, tout en plages synthétiques. Un slow en version 2.0.  

 

Numéro #5 : "A Tooth For An Eye" de The Knife
L’énigmatique duo suédois propose ici un mantra électroïde dont lui seul a le secret. Indescriptible, inclassable et indéfinissable, ce titre fait partie de l’album "Shaking The Habitual", paru en 2013.   

Numéro #6 : "My Right Eye" de Laurie Anderson
La femme et la machine se confondent sur cette étrange berceuse signée de la papesse de la musique expérimentale. Cinq minutes de toute beauté à écouter impérativement au casque pour entendre Laurie Anderson nous parler au creux de l’oreille. 

Numéro#7 : "Tokyo Eye" de Sonic Youth
Avec Tokyo Eye, issu de leur album" Experimental Jet Set Trash And No Star", les new-yorkais s’amusent à détourner un riff de guitare très hard rock, pour en faire une tempête noise au milieu d’un morceau d’un calme olympien. 

Numéro #8 : "Dorothy Dandridge Eyes" de Janelle Monae feat. Esperanza Spalding

Avant-dernier titre de "The Electric Lady", le dernier album de Janelle Monae, ce morceau qui marche clairement sur les traces de Stevie Wonder doit son nom de l’Américaine Dorothy Dandridge, première actrice noire à s’être imposée à Hollywood. 

Numéro #9 : "The Man With The Child In His Eyes" de Kate Bush
Cette chanson extraite de son deuxième album, Kate Bush l’a écrite quand elle avait 13 ans. Elle l’a enregistrée trois ans plus tard au studio AIR de Londres, sous la direction du guitariste de Pink Floyd David Gilmour, qui l’a découverte et a lancé sa carrière.   

Et pour clore cette compilation, vient à la dixième place le morceau "Eye" des The Smashing Pumpkins
Ce titre mélancolique et minimal qui figure sur la bande originale de Lost Highway est l’un des rares morceaux 100% électroniques du groupe de Chicago. Une parenthèse aérienne dans leur discographie saturée. 


 

L'oeil est le symbole iconique de référence chez KENZO cette saison. Si celui de la collection a vocation à protéger, ses significations peuvent être multiples à travers le monde. Nous vous en avons présenté quelque unes. Voilà venue la dernière de la série : l'oeil de Buddha.

On trouve ces yeux qui semblent comme prolongés par un point d’interrogation sur les stupas – ces monuments qui commémorent la mort de Bouddha. On dit du regard de Bouddha qu’il n’est ni triste, ni joyeux, ni sévère. Il ne juge pas et n’exprime rien. 

lire la suite

C’est un regard omniscient, qui voit tout et qui sait tout. En fait de point d’interrogation, ce « nez » qui plonge entre les deux yeux est le chiffre 1 népalais. Il représente le caractère unique du bouddha. Le terme « Bouddha » désigne une personne « éveillée », qui a atteint le nirvana. La clairvoyance est une notion récurrente dans l’Enseignement du Bouddha, c’est même le but ultime de la discipline bouddhique de vie, le fruit de l’Éveil. La tradition bouddhique reconnaît six pouvoirs supranormaux issus du développement de la méditation. « L’œil divin » est celui dont tous les autres émanent. Il permet de percevoir toutes sortes de phénomènes que l’œil physique ne peut appréhender, qu’ils soient terrestres ou non, à courte ou longue distance. Il fait également partie de la « connaissance triple » et implique la connaissance relative à la mort et à la résurrection ainsi que la connaissance du futur.

 

 

En Afrique de l'ouest, et notamment chez les Bambaras du Mali, la vue est considérée comme le sens suprême, celui qui regroupe tous les autres. Effectuées sous chaque œil, les scarifications su nye, “œil de la nuit”, permettraient de doubler la vue normale et de conférer à ceux qui les arborent la vision des choses cachées. Et dans l’intimité aussi, l’œil a son importance : chez les Bambaras, on fait autant l’amour par les yeux que par le sexe. 

lire la suite

En Afrique centrale, les yeux servent à l’exercice de la justice. Lors de certaines ordalies – des épreuves judiciaires mises en œuvre pour établir l’innocence ou la culpabilité d’une personne -, on instille un liquide corrosif dans les yeux de l’accusé, comme du latex ou du piment, ou on lui place une griffe de panthère dans la paupière. Si l’accusé perd la vue, il est déclaré coupable. S’il s’en tire sans séquelles, il est innocenté. 

C'est de leur œil unique situé au milieu du front que les cyclopes tirent leur nom. En grec, "kuklôps" signifierait, au choix, "qui roule son œil (de manière terrifiante)" ou "qui a l'œil (parfaitement) rond" - c'est ce que nous apprend le Larousse. 

lire la suite

Selon les légendes, on a prêté à ces gigantesques créatures fantastiques diverses caractéristiques plus ou moins glorieuses. Dans la mythologie grecque, après avoir connu quantité d'embrouilles familiales et passé la majeure partie de leur vie dans le Tartare, une prison souterraine sordide, les trois cyclopes, qui étaient les fils d'Ouranos (le ciel) et de Gaia (la terre) et exerçaient le métier de forgerons, ont été trucidés par Apollon. Lequel voulait venger la mort de son fils, tué par Zeus avec un foudre, une arme fabriquée par les cyclopes. Chez Homère, dans L'Odyssée, les cyclopes sont en fait les fils de Poséidon - le dieu de la mer et des tremblements de terre. Ce sont des mangeurs d'hommes peu enclins au dialogue qui vivent dans des cavernes, sur une île qui correspondrait à la Sicile actuelle. L'un d'eux, Polyphème, aurait sérieusement menacé la vie d'Ulysse, qui n'aurait eu d'autre choix que de l'aveugler pour s'enfuir de sa caverne. Quelle que soit l'histoire que l'on prête aux cyclopes, leur œil unique symboliserait un état primitif de l'évolution et une intelligence peu développée. 

L'oeil - élément iconique de notre collection femme automne-hiver - a toujours inspiré la mode et l'art. Voilà une sélection de pochettes d'album qui déclinent le thème avec brio.

 

The Pretty Things
Savage Eye
Le groupe de rock 60’s The Pretty Things publie avec "Savage Eye" son huitième album et le deuxième sur le label de Led Zeppelin, Swan Song Records. Il est sorti en 1975, soit un an avant le départ du groupe de Phil May, chanteur et dernier membre fondateur encore en activité. 

lire la suite

Michael Jackson
Dangerous
La pochette du Dangerous de Michael Jackson contient une foule de détails et de significations cachés, de symboles maçonniques en clins d’œil au Magicien d’Oz ou à Disney. Elle a été réalisée par le peintre Mark Ryden, chef de file des nouveaux surréalistes américains.

The Residents
Eskimo
Les masques en forme d’œil sont la marque de fabrique des Residents, collectif américain connu pour sa musique avant-gardiste et son travail multimédia. Auteur de plus de soixante albums, la formation sévit depuis le milieu des années 70. Cet album est sorti en 1979 et a été présenté au moment de sa sortie comme un concept album sur les Inuits.

Strawbs
Burning For You
Ce groupe anglais formé à la fin des années 60 a fait appel à son concitoyen Patrick Woodroffe pour concevoir la pochette de cet album paru fin 70’s. Woodroffe est également l’auteur de la pochette du disque "Sad Wings Of Destiny", du groupe de métal Judas Priest. 

Gang Gang Dance
God’s Money
C’est Brian Degraw, l’un des membres de ce groupe new-yorkais, qui a réalisé la pochette de cet album paru en 2005. Elle a été conçue à partir d’une photo de Nathan Maddox, un membre du groupe qui a trouvé la mort en 2002 en étant foudroyé lors d’un orage. Pour son créateur, l’idée était que les yeux de Maddox circulent à travers le monde.

Vous êtes fatigué ? Vous avez des problèmes de concentration ? Des insomnies ? Vous faites des cauchemars ? Si ces symptômes s'accompagnent d'une guigne soudaine, qu'une cure de magnésium reste sans effet et que vos analyses de sang ne présentent rien d'anormal, c'est qu'on vous a peut-être jeté le mauvais œil. 

lire la suite

Certains globes oculaires auraient en effet la faculté, aussi appelée "regard assassin", de nuir à la vie d'une personne, de lui attirer des ennuis de toutes sortes. Une arme redoutable pour neutraliser nos ennemis ? Pas si simple. Le mauvais œil serait causé par une jalousie profonde, une convoitise démesurée. Mais l'opération serait plutôt involontaire que préméditée et seules les sorcières du Moyen-Âge semblaient en posséder la formule magique, elles qui, paraît-il, en usaient contre le premier malheureux qui croisait leur route. Apparue il y a des siècles - ancien et nouveau testament en comporteraient déjà des mentions - la croyance en un mauvais œil dépasse les frontières et trouve écho dans de nombreux pays, de l'Inde à la Grèce en passant par l'Irlande, le Portugal ou l'Italie. Également présent dans les religions juives et musulmane, le mauvais œil pourrait être repoussé à coup de talismans et autres amulettes. C'est la bonne nouvelle : s'il est difficile de savoir de quelle façon on l'attrape ou on le distribue, au moins sait-on comment s'en protéger.

Quel est le point commun entre la corneille à trois yeux qui vient hanter les rêves de Bran Starck dans Game Of Thrones et Blinky, le poisson irradié qui nage près de la centrale nucléaire de Springfield dans les Simpsons ? 

lire la suite

Réponse : ils sont tous les deux dotés de trois yeux. Et ce ne sont pas les seuls. Statues bouddhistes, saints et divinités indiens - comme le dieu hindou Shiva -, ont aussi un œil de plus que le commun des mortels. En Inde, ce troisième œil, appelé "Gyana chakshu", est situé au milieu du front entre les sourcils, à 1 centimètre au dessus de la racine du nez, au niveau du sixième chakra - ces "centres spirituels" répartis dans le corps humain qui sont au nombre de sept. C'est l'œil de la connaissance, le siège de la conscience et de l'intuition divine. L'ouverture du troisième œil intervient à l'éveil de la "kundalini shakti", puissante énergie située à la base de la colonne vertébrale et représentée par un cobra. On l'atteint grâce à la méditation.

 

 

Si vous voulez suivre Faustine en ligne, on vous conseille d'aller jeter un coup d'oeil au site Cheek Magazine qui sera bientôt lancé et dont elle est l'une des principales contributrices !