Tête à Tête: Jean-Paul Goude

Dans le cadre de notre seconde collaboration sur la campagne notre printemps-été, nous avons eu la chance de pouvoir poser quelques questions à Jean-Paul Goude. Pour nous il revient sur sa vision de la marque, nous explique comment il a conçu les deux campagnes publicitaires du Kenzo "X" et nous parle de sa façon de travailler, des artistes qui l'inspirent.

lire la suite

 

UNE LONGUE HISTOIRE

 

Kenzine Pouvez-vous nous parler de votre affinité de longue date avec la marque et nous dire ce que vous pensez de l'arrivée de Carol et Humberto ? Pensez-vous qu'ils travaillent dans l'esprit de Kenzo Takada ? 


Jean-Paul Goude J'ai le sentiment d'avoir connu Kenzo Takada toute ma vie. Il m'a été présenté dans les années 80, alors que je répétais le One Man Show de Grace Jones au Palace, à Paris. Bien que nous n'ayons jamais travaillé ensemble, je suis resté un fan.

J'aime l'idée que Carol, Humberto et - d'une façon très modeste, moi-même - ayons été sollicités, je devrais plutôt dire : « ayons reçu pour mission » de raviver et d'assurer la pérennité d’un style né il y a quarante ans.
 J'y vois comme une opportunité unique de faire connaître la marque aux « enfants de Kenzo ».

 

 

LE X


 

K Jean-Paul Goude, la campagne automne-hiver était un franc succès, voire l'une des plus fortes de l'année, qu'en pensez-vous ?


JPG J’en suis ravi !

 

K Comment est né le concept de la campagne automne-hiver 2012 ? 


JPG Je cherchais une image forte, qui marquerait le territoire de la marque sans trahir son esprit. Une image qui pourrait presque être utilisée comme un logo et nous permettrait de montrer la nouvelle silhouette de KENZO.

 

K Pourquoi avez-vous décidé, en un sens, de poursuivre cette histoire avec la campagne printemps-été 2013 ?


JPG Simplement parce qu'il eût été dommage de n'utiliser une idée aussi forte qu'une seule fois. Il me tenait vraiment à coeur de lui donner plus de visibilité, et pour ainsi dire, de donner au principe graphique de la campagne une chance de toucher « l’inconscient collectif ».

 

CET ETE


 

K Jean-Paul, vous êtes connu pour votre utilisation de couleurs vives, ce qu'on comprend, on ne peut mieux, en regardant la campagne KENZO printemps-été 2013. 


JPG C'est vrai que j'aime les couleurs qui « claquent » et ce rouge vif, combiné avec le vert émeraude du logo Kenzo, « claque » comme j’aime !

 

 

INSPIRATIONS ET INFLUENCES

 

K Vos méthodes sont fascinantes; pouvez-vous nous expliquer comment vous travaillez sur un projet de ce type ?

JPG Je travaille comme un illustrateur ; de la page blanche jusqu'à l'image finie.


 

K Tout part du dessin ?


JPG Oui, presque tout. Je travaille par étapes : d'abord l'idée, puis les croquis. Viennent ensuite le casting, le stylisme, suivis du shooting lui-même, et enfin, l'ordinateur. Une méthode un peu fastidieuse, mais c'est la seule que je connaisse.


 

Vous avez influencé quantité d'artistes, photographes, designers, mais qui vous a influencé, vous ?


JPG Des tas de gens… comme Gruau par exemple, le plus grand des artistes de mode dont j'admirais les affiches sur les murs de Paris quand j’étais jeune, ou George Loïs, le génie créatif auteur des meilleures couvertures de magazines jamais publiées, Avedon, Penn, Bourdin bien sûr, Norman Rockwell, Reginald Marsh, Wegee, la Nouvelle Vague, les comédies musicales américaines, Pina Bausch… la liste est trop longue !


 

K Quel est le meilleur conseil qu'on vous ait jamais donné ?


JPG « Sois toi-même ! »