TOKYO NATIONAL GALLERY

Profitant de notre jour de congé à Tokyo, nous avons fait un crochet par le parc d’Ueno pour visiter le Musée National de Tokyo, sur les conseils avisés de notre amie Olympia Le-Tan. On ne peut pas reprocher au musée d’être absent des guides touristiques, mais entre les interminables centres commerciaux de la ville, ses tours et ses parcs, il se trouve que nous étions toujours passés à côté sans le voir. Avec la promesse d’y découvrir des œuvres d’art japonaises traditionnelles et de vraies armures de samouraïs, le Musée National de Tokyo a tout de même fini par se retrouver sur la première ligne de notre To Do list commune.

 

lire la suite

Et nous nous sommes vite aperçus que nous avions raté quelque chose. Le musée est installé à l’intérieur du parc d’Ueno depuis 1872, et il accueille une collection étonnante d’objets d’art et d’objets archéologiques de toutes sortes. Il invite le visiteur à un voyage dans le temps et dans l’histoire du Japon, l’entraînant 12 000 ans en arrière avec des poteries anciennes, et l’accompagnant jusqu’aux premiers siècles de notre ère avec les adorables Haniwa, ces petites figurines funéraires en terre cuite.

 

Le musée présente également une riche collection d’objets d’art datés du 10e au 19e siècle. À noter, une vaste collection de masques de personnages ou d’animaux, plus drôles les uns que les autres, utilisés pour le théâtre nô ou le kabuki, d’innombrables aquarelles sur rouleaux et sur paravents, des plats, des miroirs à main, des éventails et des coffrets ornés de peintures resplendissantes. L’immense collection de kimonos aux motifs sophistiqués et souvent étonnamment modernes constitue l’une des parties les plus saisissantes et les plus inspirantes du musée.


Mais plus impressionnante encore peut-être (c’est elle, en tout cas, que nous avions hâte de découvrir) est la collection d’armures de samouraïs du musée, authentiques et maintenues dans un état de conservation presque parfait. La seule taille de ces costumes blindés et leur conception complexe en font un spectacle grandiose, sans parler du métal tressé des plaques protectrices, des casques énormes souvent décorés de dragons, et des différentes cordelettes, des nœuds et des découpes qui maintiennent l’ensemble… Alors ne manquez pas, vous non plus, de faire le détour par Ueno à votre prochain passage à Tokyo !

 

 

1 2 3 4 5