For your eyes only

For your eyes only.

Symbole omniscient, l’œil voit tout mais cette saison c’est à son tour d’attirer les regards !


Vestes, pantalons, jupes, mais aussi souliers et accessoires, peu de pièces lui échappent, peu de créateurs aussi. Chez Kenzo, l’inspiration se fait asiatique et, comme dans les temples indiens, népalais ou chinois, l’œil assure ici la protection de celui qui le porte. Le vêtement se fait alors talisman. Si ses vertus magiques contre le mauvais sort restent à prouver, le motif œil est avant tout un message positif et optimiste. À cela, se mêle une pointe de surréalisme. Comme chez Magritte ou Dali, qui en avaient fait l’un de leurs symboles favoris, il évoque rêverie et merveilleux et exprime une envie de saisir le monde au-delà de sa réalité. De saisir la mode en l’occurrence. Dans un foisonnement de globes oculaires absurde qui ne manque pas d’humour, la référence surréaliste est aussi déclinée par l’équipe de Toilet Paper pour la campagne KENZO automne-hiver. Sur eux aussi, il faudra garder l’œil, et le bon, car de nouvelles images inspirées de la campagne seront révélées très prochainement…

 

lire la suite

Artistique, l’inspiration se fait aussi mystique. Au-delà de leurs attributs purement physiques, nos orbites constitueraient une porte d’entrée sur notre monde intérieur. C’est elle que l’on désigne par le fameux terme « troisième œil ». Situé entre les deux yeux, au niveau du sixième chakra, il est représenté, en Inde notamment, par un bindi que la mode a depuis longtemps travaillé et réinventé. 

Autre œil repéré jadis sur un costume, celui de la Reine Elisabeth Ière d’Angleterre sur l’une des plus célèbres peintures la représentant : « The Rainbow Portrait ». Sur ce tableau officiel datant de la fin du 16e siècle, la robe de la souveraine est en effet cousue d’oreilles et d’yeux. Symbole du souverain tout-puissant qui voit tout et entend tout ? Sûrement, mais pas seulement. Là encore, l’œil symbolise la différence, l’envie de rompre avec un certain ordre établi. Car c’est surtout « video et taceo », soit « Je vois et je ne dis rien », la devise de la reine qui est représentée ici. Plus tempérante que ses aînés et que ses voisins guerriers, Elisabeth Ière d’Angleterre préféra en effet l’essor du théâtre et les prouesses maritimes aux répressions religieuses et aux conquêtes. On en aurait presque la larme à l’œil…

 

Jetons un coup d’œil maintenant sur le XVIIIe siècle… Vêtements bien sûr mais aussi clips, pochette d’album, ou photocall… C’est tout l’entertainment qui puise aujourd’hui  dans l’imagerie des illuminati et des Francs Maçons et utilise leur « œil unique ». Juché au sommet d’une pyramide, il apparaît notamment sur le billet de 1 dollar et symbolise l’omniscience de ces prétendues sociétés secrètes. Les stars « illuminés » le figurent en cachant l’un de leurs yeux ou en l’entourant de leurs doigts formant un six. Ils ne font évidemment pas partie de cette organisation qui comploterait depuis des siècles pour dominer le monde mais leur appropriation de ce symbole est un peu comme un nouveau V de la victoire : le signe de leur réussite dans l’impitoyable monde du divertissement. Heureusement, sur les catwalks, aux jeux de mains, on préfère les clins d’œil et chacun inventera le sens de ce motif devenu, cette saison, prunelle de nos yeux !